Doubles diplômes français


L’ENSAE Paris a une tradition ancienne d’ouverture au monde des universités et à celui des grandes écoles.

Par son statut historique d’école d’application de l’École polytechnique, l’ENSAE a depuis l’origine vocation à accueillir des élèves disposant d’un fort socle scientifique généraliste et désireux d’acquérir une expertise dans les domaines d’excellence de l’école (économie et sociologie quantitatives, statistique, data science, finance, assurance). L’ENSAE a également une tradition d’accueil d’élèves normaliens, notamment, comme pour l’Ecole polytechnique, dans le cadre de la formation des élèves du corps des administrateurs de l’INSEE.

Aujourd’hui, les parcours de double diplôme se sont largement étendus pour répondre aux besoins de l’économie en diffusant la culture économique et statistique dispensée par l’école auprès d’élèves issus d’écoles variées.

L’ENSAE Paris a ainsi des conventions de double diplôme avec les Écoles normales supérieures (ENS Ulm, ENS Paris-Saclay, ENS Lyon), avec des écoles d’ingénieurs, notamment au sein du réseau ParisTech, avec des écoles de commerce (HEC, ESSEC, ESCP Europe) et avec Sciences Po.

Ces conventions permettent aux élèves de ces écoles de suivre un parcours double-diplômant avec l’ENSAE, et réciproquement à certains élèves de l’ENSAE de diversifier l’offre de formation à laquelle ils ont accès, notamment dans le domaine du management.

De façon générale, l’école est attentive à admettre dans ces parcours de double-diplômes des élèves dont le projet de formation est cohérent en termes d’acquisitions de compétences et d’objectifs professionnels, et dont le niveau académique dans leur école d’origine est excellent, afin de permettre une insertion harmonieuse dans le projet pluridisciplinaire exigeant de l’ENSAE. Ainsi l’ENSAE est attentive au bagage en mathématiques appliquées des candidats issus de parcours à dominante économique, et réciproquement à l’intérêt réel des candidats issus de profils scientifiques pour les domaines d’application de l’école.