ENSAE Paris - École d’ingénieurs pour l’économie, la data science, la finance et l’actuariat

Actuariat

Actuariat

   

La troisième année du cycle ingénieur de l’ENSAE Paris comporte six voies de spécialisation. Chacune a été conçue pour proposer une séquence cohérente d’enseignements (cours théoriques avancés, applications, projets, séminaires…), préparant à un grand domaine de métier et donnant aux élèves une vision à la fois large et approfondie de ce domaine. Chacun des métiers exercés par des ENSAE fera appel à des degrés divers aux méthodes statistiques, à la science des données et à la modélisation, qui sont donc présentes au sein de chaque voie.

En savoir plus sur les admissions en cycle ingénieur

La voie « Actuariat » de l’ENSAE Paris est l’une des 8 filières de formation initiales reconnues par l’Institut des Actuaires (depuis 1985). Elle permet à ses élèves de présenter leur candidature devant l’Institut des Actuaires pour y devenir membre associé, après soutenance de leur mémoire d’actuariat devant le jury de l’IA. Après trois années d’expérience professionnelle, ils peuvent solliciter leur qualification, puis leur certification, et devenir ainsi membre de la communauté internationale des actuaires en tant qu’Actuaire « Fully Qualified ».

Responsable de la voie

Caroline Hillairet

Profils

Les actuaires sont des professionnels de l’évaluation, de la modélisation et de la gestion des risques dans leurs dimensions économique, assurantielle, financière et sociale.  La profession est organisée au niveau national, par l’Institut des Actuaires (IA), et international, par l’Association Actuarielle Européenne (AAE) et l’Association Actuarielle Internationale (IAA).

La formation de l’ENSAE Paris apporte les connaissances et compétences avancées nécessaires à l’actuaire (régies par le core syllabus) et permet à ses étudiant·es d’acquérir un solide socle méthodologique en mathématique, statistique, économie et finance. Elle apporte également une formation de pointe dans différents domaines de spécialisation, en adéquation avec les évolutions du secteur de l’assurance.

Enfin, l’actuariat est régulièrement classé par les magazines économiques ou sites d’emploi (Forbes, Career Cast, etc.) dans le top 10 des meilleurs métiers et offre des perspectives d’évolution à fort potentiel ainsi qu’une rémunération attractive. La profession actuarielle étant organisée à l’échelle mondiale, elle offre également de nombreuses possibilités d’expatriation.

Métiers

Historiquement, les études actuarielles sont apparues dès que s’est posé le problème d’organisation et de financement d’un système d’assurance sur la vie. Puis l’activité de l’actuaire s’est étendue à l’ensemble des systèmes d’assurance (régimes de retraite et de prévoyance, assurances de personnes, assurances incendie, accidents, risques divers). Le cœur de métier de l’actuaire était la tarification des contrats d’assurance et le provisionnement des engagements liés à ces contrats. Mais derrière le métier d’actuaire se cachent des carrières très variées, et des secteurs d’activité diversifiés, dont voici quelques exemples.

En assurance dommage, près de 70% du passif des compagnies est constitué par les provisions pour sinistres à payer. Leur impact sur le résultat des compagnies d’assurance rend leur évaluation hautement stratégique. C’est pourquoi les actuaires seniors des compagnies d’assurance sont amenés à occuper des postes d’encadrement et de haute responsabilité.

Les risques de catastrophes naturelles et les risques industriels des grands groupes ont un impact de plus en plus important sur le passif des compagnies d’assurance non-vie. Le recours à des produits de réassurance est devenu une nécessité pour la solvabilité des compagnies. On comprend donc que les actuaires trouvent aussi naturellement leur place dans les compagnies d’assurance et de réassurance pour mettre en place des mécanismes de partage des risques.

L’inversion du cycle de production en assurance conduit les compagnies à collecter de grosses sommes d’argent et à les gérer de manière intelligente. Le montant des actifs gérés par les assureurs vie fin 2019 s’élevait à près de 1 800 milliards d’euros (source : FFSA). L’actuaire a donc une place privilégiée à occuper dans les métiers de gestion actif-passif et d’allocation d’actifs. Ces métiers nécessitent une très bonne maîtrise des outils de gestion de portefeuille et des mathématiques financières. Le développement des plans d’épargne retraite a fait émerger au cours des vingt dernières années en France des opportunités d’emploi et des débouchés pour les actuaires.
Néanmoins, le métier d’actuaire ne se cantonne pas aux compagnies d’assurance, réassurance et mutuelles. Les cabinets d’actuaires, les départements d’audit interne des compagnies d’assurance et l’autorité de régulation (ACP, Autorité de Contrôle Prudentiel) proposent également des métiers transversaux aux actuaires, comme par exemple dans le domaine du contrôle et de l’audit.

En résumé, Les actuaires exercent une grande variété de métiers dans de nombreux secteurs d’activités, publics et privés, tels que l’assurance, la réassurance, les mutuelles, la prévoyance, les retraites, le contrôle, la banque et gestion d’actifs, l’industrie, le conseil, l’audit, la recherche académique ou en entreprise, l’enseignement.

C’est un métier en constante évolution : data sciences, révolution digitale, réglementation, contexte international… l’actuariat doit s’adapter sans cesse à l’évolution de la société !

Enseignements

Les enseignements scientifiques obligatoires et les cours à options recommandés pour la voie sont décrits ci-dessous. A chaque semestre, vous pouvez choisir une langue vivante (maximum). L'anglais est obligatoire si votre niveau est inférieur à B2. Les options peuvent être panachées entre les différentes voies (sous contraintes d'emploi du temps) pour constituer des profils hybrides. Il est alors recommandé de discuter de leur cohérence, ainsi que de l'articulation des choix de cours avec un éventuel M2 suivi en parallèle, avec la direction des études ou/et le ou les responsables de voies. Pour celles et ceux qui souhaitent obtenir le titre d’actuaire, le cours de Théorie du risque de 2A (0 ECTS) est requis, et doit être suivi par les élèves qui ne l'ont pas déjà validé.

Premier semestre

Cours obligatoire :

Matière ECTS Horaires (cours+TD)
Duration Models 3 12+0

Vous avez le choix parmi 1 à 2 options (dont langue) sur l’ensemble du catalogue de cours de 3A, semestre 1 (sous réserve de compatibilité avec votre emploi du temps), pour atteindre au total 30 à 31 ECTS sur le semestre. Nous vous recommandons les cours suivants, fléchés dans cette voie :

Matière ECTS Horaires (cours+TD)
Apprentissage statistique appliqué 4 18+6
Stochastic calculus (ENSTA) 3 13,5+7,5
Catastrophic Risks and Insurance Markets 4 24+0
Copulas and financial applications 3 18+0
Demography 3 18+0
Financial econometrics 3 18+6
Health Economics 3 15+0
Risk measures 2 12+0
Pricing and hedging of financial derivatives 4 24+9
Projet d’approfondissement en finance et assurance – S1 3  

Second semestre

Vous avez le choix parmi 3 à 5 options (dont langue) sur l’ensemble du catalogue de cours de 3A, semestre 2 (sous réserve de compatibilité avec votre emploi du temps), pour atteindre au total 30 à 31 ECTS sur le semestre. Nous vous recommandons les cours suivants, fléchés dans cette voie :

Matière ECTS Horaires (cours+TD)
Langage R en Actuariat 2 12+0
Artificial Intelligence in insurance and actuarial studies 3 12+6
Droit des banques et des marchés financiers 2 12+0
Machine learning for finance 3 21+0
Modèles de la courbe des taux d’intérêt 3 21+0
Nouvelles normes comptables et réglementation financière 3 18+0
Projet d’approfondissement en finance et assurance – S2 3  
Utilisation de données en assurance : enjeux techniques et réglementaires 2 12+0
Risk Sharing and Reinsurance (CREST) 2 10+0