Alumni


Avec plus de 6500 alumni présents partout dans le monde, l’ENSAE peut s’appuyer sur un réseau solide d’anciens élèves, dont les échanges sont facilités par l’association ENSAE Alumni. Ses activités concourent à la notoriété de l’école, de ses diplômes et visent surtout à maintenir et renforcer les liens entre ses membres.

Focus carrières : ils ou elles sont diplômé·e·s de l’ENSAE Paris

Carrières académiques

  • Michel AGLIETTA (1964), économiste
  • Yacine AIT-SAHALIA (1989), professeur de Finance, Princeton University
  • Alain DESROSIERES (1965), statisticien, sociologiste et historien
  • Marc FLEURBAEY (1986), professeur d’économie, Princeton University
  • Christian GOURIÉROUX (1972), professeur de Finance et d’Économie, Université de Toronto
  • Jean-Jacques LAFFONT (1970), économiste, fondateur de l’Institut d’économie industrielle de Toulouse
  • Edmond MALINVAUD (1948), économiste, professeur honoraire au Collège de France
  • Alain MONFORT (1968), fondateur du CREST, professeur de Finance et d’Économétrie, CNAM
  • Hélène REY (1994), professeure d’Économie, London Business School
  • Jean-Marc ROBIN (1984), professeur d’Économie, Sciences Po
  • Judith ROUSSEAU (1994), professeure de Statistiques, University of Oxford
  • Bernard SALANIÉ (1986), professeur d’Économie, Columbia University
  • Stefanie STANTCHEVA (2009), professeure d’Économie, Harvard University
  • David THESMAR (1996), professeur de Finance, MIT
  • Nizar TOUZI (1990), professeur de Finance, École polytechnique

Carrières dans les institutions publiques

  • Jacqueline AGLIETTA (1965), fondatrice de Médiamétrie
  • Maya ATIG (1996), directrice générale de la Fédération bancaire française
  • François BOURGUIGNON (1968), ancien vice-président de la Banque mondiale
  • Yannick CARRIOU (1996), président-directeur général de Médiamétrie
  • Reda CHERIF (2001), économiste principal du Fonds monétaire international
  • Benoît COEURÉ (1982), ancien membre du directoire de la Banque centrale européenne
  • Jean-Marie GANKOU (1977), ancien ministre délégué à l’Economie et aux Finances du Cameroun
  • Yaye Seynabou SAKHO (1998), directrice Amérique centrale de la Banque mondiale
  • Christian SAUTER (1965), ancien ministre de l’Économie, des Finances et de l’Industrie
  • Jean-Luc TAVERNIER (1985), directeur général de l’Insee

Carrières en entreprise

  • Sahar BAGHERY (2005), Head of Business Development, Amazon Prime Video
  • Philippe BRASSAC (1981), directeur général du Crédit Agricole
  • Sophie BROCART (1995), directrice générale de Jean Patou-LVMH
  • Eric CHANEY (1988), ancien chef économiste du groupe AXA
  • Laure DEBOS (2003), directrice générale de Publicis Media Data Sciences
  • Charlotte DENNERY (1990), CEO chez BNP Paribas Leasing Solutions
  • Fréderic GAGEY (1982), ancien PDG d’Air France, Directeur financier d’Air France-KLM
  • Jean-François GRÉGOIRE (1996), directeur des activités de marché de la Société Générale
  • Isabelle HÉBERT (1997), membre du comité de direction AG2R La Mondiale en charge du marketing
  • Thanh-Long HUYNH (2000), président-directeur général de QuantCube Technology – startup
  • Helle KRISTOFFERSEN (1989), directrice Stratégie et Intelligence économique de Total
  • Arnaud LAROCHE (1994), responsable des activités Intelligence Artificielle pour EY
  • Armand THIBERGE (2007), cofondateur et CEO de SendinBlue

Trajectoires

En partenariat avec l’association des alumni, l’ENSAE Paris vous invite à découvrir une série de témoignages vidéos qui met en avant le parcours d’ENSAE aux carrières très variées.

Témoignages

Formation d’origine Prépa MP, Lycée Pothier (Orléans)
Spécialisation ENSAE Cycle ingénieur, voie Finance et gestion des risques
Double Cursus M2MO (ex-DEA Laure Elie)
Emploi occupé aujourd’hui Analyste Quantitatif Equity, Bank of America (Paris)

Témoignage

J’ai intégré l’ENSAE à l’issu de deux années de prépa scientifique. En fin de prépa, j’ai voulu m’orienter vers la finance quantitative. Le choix de l’ENSAE s’est alors naturellement imposé. En effet, l’ENSAE offre une formation unique en statistiques et leurs applications, qui allie à la fois excellence académique et proximité avec le monde de l’entreprise. En outre, le large panel de double cursus en Finance était particulièrement attrayant, notamment les partenariats avec des masters de renommée (M2MO, Berkeley, etc.).

J’ai hésité dans un premier temps entre faire ma 3A à l’étranger ou alors suivre un Master complémentaire en France. J’ai finalement opté pour le M2MO (ex-DEA Laure Elie) à Paris 7. Il faut savoir que les formations françaises en finance quantitative sont très appréciées à l’international, et que l’on trouve beaucoup de profils issus de ces formations dans les grandes banques d’investissement anglo-saxonnes.

Le M2MO m’a permis d’approfondir mes acquis en probabilités, statistiques et modélisation aléatoire. Il accorde également une très grande importance à l’insertion professionnelle. Je me souviens que le Master organisait des événements de networking chaque semaine, où on recevait des banques et autres organismes financiers qui étaient particulièrement intéressés par les profils issus de ce Master.

 

Selon vous, quelle est la valeur ajoutée de la formation de l’ENSAE ?

Les ENSAE sont très appréciés en France mais aussi à l’international. La formation très solide que l’on reçoit dès la 1A en statistiques et en économie permettent d’avoir un profil unique parmi les ingénieurs. En effet, dès la fin de deuxième année on se retrouve déjà spécialisé, à la différence d’autres écoles où la formation reste généraliste.  Cela permet d’être à la pointe des notions acquises, ce qui est très utile sur le marché du travail. A la fin de 3A, on effectue un stage de fin d’études qui permet en général de décrocher une offre d’embauche. Cela a été donc mon cas puisque j’ai effectué un stage « off-cycle » à Bank of America à Londres qui s’est transformé en offre à temps plein. Étant donné que le réseau d’Alumni est très développé à l’étranger, l’ENSAE figure parmi les écoles cibles des banques anglo-saxonnes.

 

De manière générale, recommanderiez-vous la formation et si oui, pour quelles raisons ?

Je recommande cette formation pour son excellence et sa rigueur scientifique, sa diversité mais aussi qualité des enseignants qui enveloppe des chercheurs de haut niveau mais également des professionnels qui évoluent en entreprise.

Formation d’origine Prépa MPSI-MP*, Lycée Sainte-Geneviève (Versailles)
Spécialisation ENSAE Cycle ingénieur
Double Cursus Master in Finance, Princeton University
Emploi occupé aujourd’hui Quantitative Trader in Equities Electronic Market Making, Goldman Sachs (New York)

Témoignage

Pourquoi avez-vous choisi d’intégrer l’ENSAE Paris ?

Ayant une préférence pour les mathématiques plutôt que pour la physique en prépa, l’ENSAE était une école orientée vers les statistiques et l’informatique principalement. Ici, aucun cours d’ingénierie ou de physique, mais plutôt de la théorie en statistiques et des maths appliquées. Je crois que l’ENSAE m’est apparue comme un premier choix pour pouvoir un jour travailler dans la finance quantitative.

 

Dans quelles circonstances et pourquoi avez-vous effectué deux ans à l’université de Princeton ? 

Même si les écoles françaises sont reconnues a l’étranger, il est souvent très difficile de différencier plusieurs profils venant de ces écoles. Princeton et Stanford sont les deux universités proposant des Masters de deux ans permettant d’accéder à la fois à des cours de niveau doctorat ainsi que d’avoir une expérience en recherche, très utile par la suite dans le monde du travail. Je pense que la finance quantitative est fondamentalement liée a la recherche académique et les profils qui réussissent le mieux sont souvent ceux qui ont un goût prononcé pour la recherche. Enfin, un Master en deux ans permet d’accéder a un apprentissage de qualité sur une durée plus importante que beaucoup de Masters en un an. Et travailler aux États-Unis sans un diplôme américain est quasi-impossible.

 

Selon vous, quelle est la valeur ajoutée de la formation de l’ENSAE ? Vous a-t-elle aidé à trouver un emploi rapidement ?

Je pense que le niveau et la qualité de l’enseignement en statistiques a l’ENSAE est incomparable. On voit actuellement énormément d’étudiants avec une spécialisation en Machine Learning ou science des données par exemple, or le fondement de ces domaines sont en fait les statistiques. Il est beaucoup plus facile de comprendre ces sujets plus avancés en ayant d’excellentes bases en statistiques et je crois que malheureusement, une part importante des personnes travaillant dans ce domaine ne connaissent que très peu les statistiques. Le sujet et si important, qu’il est le sujet le plus testé lors d’entretiens en recherche ou en finance quantitative. J’ajouterais à cela les nombreux projets pratiques en informatiques qui permettent d’acquérir une aisance quand il s’agit d’analyser des données. Je crois que ces compétences m’ont beaucoup aidé pour trouver des stages ainsi que mon emploi actuel. Je me souviens de mon premier entretien pour un stage chez BlackRock à Londres où 80% des questions posées étaient dans le cours d’économétrie a l’ENSAE.

 

De manière générale, recommanderiez-vous la formation ?

Oui pour tous ceux qui souhaitent faire de l’analyse des données leur travail et qui aiment les mathématiques théoriques et appliquées. L’ouverture internationale de l’école ainsi que les doubles diplômes en France sont excellents et je crois que le nombre d’emplois correspondant aux enseignements de l’ENSAE continue d’augmenter chaque année.

 

Quels sont selon vous les grands enjeux de votre secteur et les opportunités qui peuvent intéresser un ENSAE demain ?

Il me semble que l’ENSAE a formé depuis longtemps une large partie du monde de la Finance et je crois que cela va continuer. En revanche, dans le secteur de la science des données, de nombreux emplois dans de grandes entreprises ainsi que des start-up sont disponibles et de plus en plus important dans l’automatisation d’un nombre grandissant de domaines. Les ENSAE sont à mon avis parmi les diplômés les plus qualifiés pour ce genre d’emplois et bénéficient d’une formation rigoureuse et complète dans le domaine.

Emilie DA SILVA (ENSAE 2019)

Formation d’origine M2 diagnostic économique, Université Paris-Dauphine
Spécialisation ENSAE Mastère spécialisé Méthodes quantitatives pour la décision économique et financière, majeure macroéconomie
Emploi occupé aujourd’hui Analyste politique monétaire à la Banque de France

Témoignage

Pourquoi avez-vous choisi de la compléter avec un MS de l’ENSAE ?
J’ai choisi d’intégrer l’ENSAE afin de compléter ma formation côté quantitatif et de gagner en aisance.

Recommanderiez-vous l’ENSAE Paris ? Si oui, pour quelles raisons ?
Oui, c’est une petite structure avec des professeurs et assistants pour chaque matière très à l’écoute. Il y a beaucoup de projets de groupe qui permettent de s’approprier les concepts et une véritable reconnaissance dans le milieu professionnel (en tout cas en France).

Formation d’origine M2 en économie quantitative et économétrie, Université de Tours
Spécialisation ENSAE Mastère spécialisé Méthodes quantitatives pour la décision économique et financière, majeure microéconomie

Témoignage

Quelle était votre formation avant d’intégrer l’ENSAE et pourquoi avez-vous choisi de la compléter avec un MS de l’ENSAE ?

Avant d’intégrer l’ENSAE, j’ai réalisé le Mécen (Master 2 Économiste d’Entreprise) qui est un Master  en économie quantitative et économétrie à Tours.

J’ai choisi de suivre un Mastère Spécialisé (MS) de l’ENSAE pour deux raisons principales. Premièrement, pour intégrer la meilleure école de France dans ce domaine et donc compléter mon apprentissage en suivant des cours de très haut niveau. Deuxièmement, le nom de l’école agissant comme un signal auprès des recruteurs, rejoindre l’ENSAE est une solution pour se démarquer des autres en ayant un nom sur le CV.

Quelle spécialisation avez-vous choisie à l’ENSAE ?

J’ai suivi le Mastère Spécialisé MQDEF (Méthodes Quantitatives pour la Décision Economique et Financière) avec une spécialisation en microéconomie, en économie industrielle et en économie de la concurrence.

Cette formation correspondait-elle à vos attentes, besoins ? 

Bien plus encore. Cela m’a ouvert énormément de portes.

Recommanderiez-vous l’ENSAE ? Si oui, pour quelles raisons ?

Les yeux fermés. Que ce soit personnellement pour sa formation mais également professionnellement où tout est possible par la suite : poursuivre en doctorat ou avoir un poste à hautes responsabilités.

Quels sont les atouts / la valeur ajoutée de l’ENSAE Paris ?

L’excellence de sa formation et la qualité indéniable des enseignants sont les principales atouts. Tout comme l’administration de l’école qui n’a rien à voir avec une organisation publique lente et peu efficace. L’encadrement est remarquable.​

Formation d’origine M2 en économie quantitative et économétrie, Université de Tours
Spécialisation ENSAE Mastère spécialisé Méthodes quantitatives pour la décision économique et financière, majeure microéconomie

Témoignage

Quelle était votre formation avant d’intégrer l’ENSAE et pourquoi avez-vous choisi de la compléter avec un MS de l’ENSAE ?

Avant d’intégrer l’ENSAE j’ai réalisé un Master 2 en économie quantitative et économétrie a Tours et 5 ans plus tôt, une Licence 1 en physiques à l’université Paris Diderot . J’ai choisi de suivre un mastère spécialisé (MS) de l’ENSAE pour tellement de raisons. D’abord pour avoir une, voire la meilleure formation de France, dans mon domaine ; avoir un nom sur mon CV, ce qui joue déjà un rôle important aux yeux des recruteurs ; être polyvalent ; et avoir des compétences en microéconomie, macroéconomie et data science.

Quelle spécialisation avez-vous choisie à l’ENSAE ?

J’étais en mastère spécialisé Méthodes quantitatives pour la décision économique et financière, spécialisé en microéconomie, avec un projet macro à réaliser et des options en data science.

Cette formation correspondait-elle à vos attentes, besoins ?

Clairement, même si j’aurai aimé suivre plus de cours en Data science ! Mais cela a été rectifié à la rentrée 2019.

Recommanderiez-vous l’ENSAE ? Si oui, pour quelles raisons ?

Oui pour toutes les raisons ci-dessus, c’est clairement un atout pour la suite, que ça soit pour le recrutement, le salaire à la sortie ou bien même la continuité en Doctorat.

Quels sont les atouts / la valeur ajoutée de l’ENSAE Paris ?

Des cours dispensés par les meilleurs dans leurs domaines et un nom reconnu au sein des entreprises. Se faire démarcher sans cesse sur LinkedIn juste pour cette ligne supplémentaire, c’est agréable et nous confirme qu’on a fait le bon choix en faisant ce MS !

Formation d’origine Prépa MP, Lycée Masséna (Nice)
Spécialisation ENSAE Cycle ingénieur, voie data science, statistiques et apprentissage
Emploi occupé aujourd’hui COO, Zimple 3D

Témoignage

Cette formation correspondait-elle à vos attentes, besoins ? 
Je n’imaginais pas du tout me spécialiser dans la voie Data Science en arrivant à l’ENSAE. J’ai découvert ses aspects au cours de ma formation et avec le recul je suis tout à fait satisfait des compétences acquises dans cette voie.

Recommanderiez-vous l’ENSAE Paris ? Si oui, pour quelles raisons ?
Je recommande l’ENSAE Paris pour plusieurs raisons. D’une part pour la diversité des étudiants composant les promos, qui favorise l’ouverture et l’échange. D’autre part, pour la qualité des enseignements dans leur globalité, et dans tous les domaines (Micro, Macro, Stats, Probas, ML…).

Quels sont les atouts / la valeur ajoutée de l’ENSAE Paris ?
L’ENSAE Paris permet de se spécialiser dans des domaines techniques liés à l’économie ou les statistiques, tout en ayant une vision d’ensemble et une approche pertinente des problématiques variées qui nous entourent. Étant attiré par l’entrepreneuriat en général, je fus assez déçu en arrivant à l’ENSAE de voir qu’aucune association étudiante ne traitait de ce sujet et proposait par exemple d’aider les étudiant·es ayant pour projet de créer leur startup. C’est pourquoi j’ai créé Genius ENSAE au cours de ma première année, afin d’organiser des sessions de pitchs, conférences, hackathons autour du monde des startups, et afin d’aider les étudiant·es ayant un projet entrepreneurial.

En parallèle j’ai créé ma startup Zimple, avec un ami entre la première et la deuxième année. Nous sommes dans le domaine de l’impression 3D, mais j’applique au quotidien une grande partie des compétences acquises au cours de ma formation (en Machine Learning). Tout se passe très bien jusqu’à présent, nous agrandissons notre équipe et avons été sélectionnés pour participer au CES de Las Vegas en janvier 2019 et présenter nos dernières innovations.

Formation d’origine Prépa MP, Lycée Chateaubriand (Rennes)
Spécialisation ENSAE Cycle ingénieur, voie data science, statistiques et apprentissage

Témoignage

En arrivant à l’ENSAE je voulais plutôt faire de l’économie. J’ai découvert la data science en fin de première année et le potentiel de cette discipline m’a beaucoup attiré. Je m’attendais pas forcément à ça en fin de prépa mais je suis très satisfait de mes années à l’ENSAE.

La valeur ajoutée de l’école est principalement la qualité de l’enseignement, avec des professeurs très impliqués et compétents tels que Pierre Alquier ou Arnak Dalalyan. On y ressort avec de vraies compétences, ce qui nous donne un avantage considérable sur le marché du travail. Je me permets de louer en particulier la voie data science qui permet d’acquérir des compétences pouvant être appliquées dans de nombreux domaines.

Rhita MOURTADA (ENSAE 2016)

Formation d’origine Prépa MP, Lycée Louis Le Grand (Paris)
Spécialisation ENSAE Cycle ingénieur
Double Cursus MSc Finance, Imperial College, London
Emploi occupé aujourd’hui Equity Derivatives Structuring, Bank Of America, Paris

Témoignage

Pourquoi avez-vous choisi d’intégrer l’ENSAE Paris ?

J’ai choisi d’intégrer l’ENSAE car j’ai été séduite par sa localisation géographique et sa formation complète et axée sur les mathématiques quantitatives. J’ai finalement basé ma décision sur les nombreux doubles diplômes offerts (El Karoui, Laure Elie, HEC, ESSEC, Berkeley, Princeton, Oxford, Cambridge, LSE, Imperial, …) et les débouchés variés dans des secteurs aussi différents que la fonction publique, la banque et l’assurance ou encore la data.

Vous avez choisi d’effectuer une année à l’Imperial College of London  durant votre cursus, qu’est-ce que cela vous a apporté ?

Cette année à l’étranger m’apporté une ouverture internationale incroyable. J’ai pu côtoyer des étudiants venant de plus d’une dizaine de pays différents (Grèce, Portugal, Allemagne, Danemark, Chine, Italie…) amenant chacun une vision du monde et une expérience différente. Cela m’a aussi apporté une crédibilité vis-à-vis de mon projet professionnel. La formation d’Imperial College est extrêmement reconnue en Angleterre et j’ai pu assister à de nombreux évènements de recrutement directement sur le campus. Enfin et surtout, j’ai découvert une façon plus appliquée d’apprendre la finance, moins quantitative mais peut-être plus proche des problématiques que l’on peut retrouver dès le premier jour sur le trading floor. C’est pourquoi je pense que cette expérience fût complémentaire à ma formation plus exigeante et quantitative suivie à l’ENSAE.

Que retenez-vous encore aujourd’hui de votre formation à l’ENSAE Paris ?

Je pense que l’ENSAE m’a par-dessus tout apporté un bagage scientifique solide et de qualité. La formation rigoureuse et sérieuse m’a apporté en efficacité dans ma méthode de réflexion et en organisation dans mon travail. Les cours variés, les nombreux projets et les stages m’ont permis de construire une large palette de compétences qui a sans aucun doute permis mon adaptation rapide au milieu professionnel. Enfin, j’ai pu à travers les cours que j’ai suivi, bâtir une culture économique et statistique indispensable dans mon travail et particulièrement recherchée dans le milieu de la finance.

Vous a-t-elle aidé à trouver un emploi rapidement ?

Ma double formation ENSAE / Imperial College a probablement été primordiale dans l’obtention d’un emploi avant même l’obtention de mes diplômes. En particulier, mon titre d’Ingénieur m’a apporté la crédibilité nécessaire à entrer dans une banque prestigieuse et permis d’intégrer une équipe hautement technique (nombreux profils X / ENSAE).

De manière générale, recommanderiez-vous la formation ?

Je recommanderais à 100% la formation. Pour toute personne désireuse de se lancer dans une carrière en finance, elle lui apportera une crédibilité technique et les outils nécessaires pour débuter directement de manière opérationnelle dans une banque ou autre. Le salaire de départ est généralement confortable et le diplôme apporte une sécurité de l’emploi et employabilité dans les plus grandes entreprises publiques ou les grands corps d’Etat.

Quels conseils donneriez-vous à celles et ceux qui s’intéressent à la finance ?

Si j’avais un conseil à donner, ce serait de ne pas refuser ou délaisser les cours non directement liés à la Finance. En effet, les profils complets sont particulièrement appréciés en banque et les compétences en Data Science ou en Informatique prodiguent un avantage compétitif majeur sur les autres candidats.

Iban CALBETE  (ENSAE 2016)

Formation d’origine Prépa MP, Lycée Pierre de Fermat (Toulouse)
Spécialisation ENSAE Cycle ingénieur
Double Cursus MSc Finance, Imperial College, London
Emploi occupé aujourd’hui CVA Trader, Citi, Paris

Témoignage

Pourquoi avez-vous choisi d’intégrer l’ENSAE Paris ?

J’ai intégré l’ENSAE car j’ai été particulièrement séduit par sa formation unique et complète. Je cherchais dans une école d’ingénieur quelque chose de différent des cours de Sciences Industrielles ou de Physique de classe préparatoire. La présence de cours d’économie – vue sous un angle scientifique et quantitatif – et de finance, ainsi que les nombreux débouchés dans les secteurs de la finance et de l’assurance, ont été déterminants dans mon choix.  Enfin, la situation à Paris et l’opportunité d’effectuer des doubles diplômes dans des écoles de commerce ou des universités réputées à l’international a placé l’ENSAE en tête de mes vœux.

Qu’est-ce que votre année à l’Imperial College of London vous a apporté ?

Depuis mes années de lycée j’ai toujours été fasciné le rôle de la finance dans l’économie mondiale. C’est donc tout naturellement qu’au moment de décider où passer ma dernière année de scolarité ENSAE, je me suis tourné vers le MSc Finance d’Imperial College. Outre l’amélioration importante de mon niveau d’anglais, ce programme m’a permis d’apprendre toute une série de compétences appelées « soft skills ». Le focus sur ce genre d’apprentissage est bien plus prononcé dans le monde anglo-saxon tandis qu’en tant qu’ancien élève de classe préparatoire/ENSAE j’avais toujours considéré jusqu’alors les connaissances techniques comme étant les plus importantes. A travers de nombreux travaux de groupe, de cours délivrés par des professionnels, d’exercices pratiques (Matlab, Bloomberg, base de données…) j’ai pu développer des compétences utiles dès mes premiers jours sur le trading floor. Finalement, cette année passée à Londres m’a permis de découvrir cette capitale culturelle cosmopolite et de me forger un réseau d’amis internationaux.

Selon vous, quelle est la valeur ajoutée de la formation de l’ENSAE ?

Sans hésitation, l’aspect quantitatif et la formation complète en mathématiques, statistiques, informatique, macroéconomie et finance. Dès mes premiers pas dans le monde du travail, cette culture scientifique et économique m’a permis une compréhension rapide des tâches que l’on me confiait et apporté une dextérité dans la manipulation de larges volumes de données. De plus, j’ai pu bâtir à travers les cours, les activités associatives et les stages, un large réseau sur lequel je peux encore compter aujourd’hui. Enfin, j’ai pu rencontrer à l’ENSAE celle qui est devenue 6 ans plus tard ma femme !

Vous a-t-elle aidé à trouver un emploi rapidement ?     

La technicité et la rigueur scientifiques apportées par ma formation d’Ingénieur ENSAE associées aux compétences linguistiques et aux « soft skills » acquises à Imperial College m’ont permis de décrocher un emploi dans la position que je souhaitais avant même l’obtention de mes diplômes.

De manière générale, recommanderiez-vous la formation ?

Je recommande chaudement la formation ENSAE aux élèves intéressés aux enjeux du monde d’aujourd’hui. Je pense que des connaissances approfondies en Data Science, code et économie permettent de pousser les portes d’un large panel d’entreprises dans le milieu des start ups, de la banque, de l’assurance, dans le secteur public comme dans le secteur privé.

Avec votre connaissance des grands enjeux dans le monde de la finance, quels conseils donneriez-vous à un ENSAE qui souhaite s’orienter vers ce secteur ?

Aujourd’hui, les contraintes de régulation et de gain en efficacité contraignent toutes les banques à investir massivement dans l’automatisation en vue d’assurer une meilleure exécution aux clients et une plus grande transparence. Dans ce contexte, les cours de code et de Data Science sont pour moi un facteur différenciant pour les futurs candidats. A côté de cela, je conseille aux élèves d’être curieux – presse économique, rencontres – et de réfléchir assez tôt à leur future carrière.

Enfin, je pense qu’il est important de voir la scolarité à l’ENSAE comme une expérience à part entière, c’est-à-dire qu’à côté des cours de qualité, il est important de s’investir dans la vie de l’école et que ce sont ces activités qui participent au développement de compétences tout aussi importantes et au développement d’un réel réseau. Ayant fait partie à la fois du bureau des élèves et de la junior entreprise, je ne peux qu’encourager les élèves à vivre à fond les quelques années d’études et à s’engager dans la vie de l’ENSAE.

Morgane CURE (ENSAE 2016)

Formation d’origine Magistère d’économie, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne
Spécialisation ENSAE Cycle ingénieur, parcours marché & entreprises
Double Cursus Master in Economics
Emploi occupé aujourd’hui Doctorante CREST, assistante d’enseignement à l’ENSAE Paris

Témoignage

Après un bac ES option maths et une classe préparatoire D2, j’ai opté pour une formation universitaire sélective, le magistère d’économie, qui avait pour principal débouché le monde de la recherche. Peu certaine de vouloir faire une carrière académique à cette époque, l’ENSAE est apparue pour moi comme l’unique grande école d’ingénieur spécialisée et reconnue en économie me permettant d’accéder à tous les postes, que ce soit en recherche ou en entreprise.

Économiste dans l’âme, j’ai toujours su que je choisirai une voie me permettant de comprendre et expliquer le comportement des consommateurs et des producteurs sur les différents marchés qui nous entourent. J’ai donc choisi la voie marché et entreprise. La digitalisation des marchés et l’essor d’internet ouvrent actuellement de nouvelles perspectives pour ces compétences rares.

L’ENSAE compte beaucoup de professeurs qui sont aussi des chercheurs émérites au Crest. Il s’agit d’un laboratoire de recherche dans lequel les étudiant·es de l’ENSAE peuvent être admis à poursuivre en thèse. Si j’ai été sélectionnée pour y faire mon doctorat, ma scolarité à l’ENSAE y a fortement contribué : être élève à l’ENSAE permet de tisser des liens, de dialoguer et de signaler nos ambitions aux professeurs qui peuvent par la suite devenir nos directeurs de recherche.

Quels sont les atouts et la valeur ajoutée de l’ENSAE Paris ?
Une école à taille humaine où chaque étudiant peu avoir sa place, prendre le temps d’apprendre et laisser une trace. Je retiens également les excellentes compétences des enseignants, tous à la pointe dans leurs spécialités et toujours disponibles pour nous orienter vers de bons projets.

Formation d’origine Prépa B/L, lycée guist’Hau (Nantes)
Spécialisation ENSAE Cycle ingénieur, Mathématiques appliquées
Double cursus MsC in Enconomics – Humboldt University (Berlin)
Emploi occupé aujourd’hui Data scientist chez Deezer

Témoignage

Je suis entrée à l’ENSAE après avoir préparé les concours des grandes écoles dans une classe préparatoire B/L à Nantes. J’y ai étudié les mathématiques, l’économie, la sociologie, les langues, mais aussi l’histoire, la littérature, la philosophie.

Au cours de ma première année à l’ENSAE, j’ai réalisé que l’école pouvait me faire énormément progresser en informatique et en modélisation mathématique, ce qui m’a amenée à choisir le parcours Mathématiques Appliquées en deuxième année, tout en conservant des options en économie. Cela m’a permis de faire un double-diplôme avec l’université de Humboldt en troisième année et m’a ouvert au monde de la recherche et à une autre façon d’enseigner.

Avec le recul, je réalise que les enseignements proposés à l’ENSAE correspondent très bien aux besoins du marché du travail, et permettent d’exercer les métiers de la donnée en ayant des fondamentaux solides. J’ai particulièrement apprécié le bon équilibre entre théorie et pratique dans cette formation. L’éventail des options proposées est très large et permet à chacun d’adapter son parcours à son projet. Les partenariats proposés sont très intéressants, les possibilités de stages sont nombreuses ainsi que les débouchés.

En fin de troisième année, j’ai pu, sans aucun problème, trouver un emploi rapidement (quatre mois avant d’être diplômée) dans l’équipe marketing digital d’un cabinet de conseil.

Recommanderiez-vous l’ENSAE Paris ?
Bien sûr, premièrement pour le nombre et la diversité des débouchés ; deuxièmement pour la bonne ambiance au sein et entre des promos « à taille humaine » ; troisièmement pour la qualité et le sérieux des enseignements.

Quels sont les atouts et la valeur ajoutée de l’ENSAE Paris ?
Par rapport à une autre école, l’ENSAE propose un enseignement très spécifique pour des applications très nombreuses. La spécificité de l’enseignement fait que l’étudiant peut acquérir de solides bases théoriques et méthodologiques en statistiques et apprendre de façon très pointue à pratiquer ces techniques, qu’il aura ensuite le choix d’appliquer dans des domaines aussi variés que l’électricité, l’assurance, la grande distribution, le e-commerce… ou le streaming musical ! Je pense que la plupart des autres écoles apportent soit un enseignement très général, soit une palette de débouchés plus resserrée.

Lison GRAPPIN (ENSAE 2015)

Formation d’origine Prépa B/L, Lycée du Parc (Lyon)
Spécialisation ENSAE Cycle ingénieur, voie actuariat
Emploi occupé aujourd’hui Actuaire data scientist (Londres)

Témoignage

J’étais au départ venue à l’ENSAE avec l’idée de faire une carrière en tant qu’économiste, mais au cours de la première année, je me suis rendu compte que j’étais bien plus attirée par les sujets plus mathématiques tels que l’actuariat et les statistiques théoriques. J’ai donc choisi de suivre le parcours Mathématiques Appliquées en deuxième année. A la fin de ma deuxième année, j’ai décidé de faire une année de césure, au cours de laquelle j’ai réalisé trois stages très différents : l’un en conseil en actuariat, l’autre en conseil en statistiques et enfin un dernier en recherche financière. Cette césure m’a permis de définir mes envies professionnelles de manière bien plus précise. Attirée à la fois par la data science et l’actuariat, j’ai décidé de suivre les deux parcours en choisissant à l’ENSAE la filière Actuariat, mais en lui donnant une “coloration” data science par le choix de mes options, et en suivant en parallèle un master de recherche en Statistiques à Paris-Dauphine (Master TSI).

Cette formation correspondait parfaitement à mes attentes, parce que c’est une formation à la fois très technique reconnue sur le marché du travail, et très orientée vers le monde du travail grâce aux nombreux stages que nous pouvons faire, et aux projets que nous devons réaliser en collaboration avec des professionnels en deuxième et troisième année.

Vous a-t-elle aidée pour trouver un emploi facilement et rapidement ?
Oui, grâce à mon stage de fin d’études à la suite duquel j’ai été embauchée, et grâce au fait que plusieurs de mes supérieurs sont aussi issus de l’ENSAE. En fait, j’ai passé de très bonnes années à l’ENSAE, l’école m’a particulièrement bien préparée à mon entrée dans la vie professionnelle.

Recommanderiez-vous l’ENSAE Paris ? Si oui, pour quelles raisons ?
Oui je recommanderai sans hésiter l’ENSAE à des étudiants quelle que soit leur filière de formation (BL, ECS ou MP) ! D’abord parce qu’au niveau académique, c’est une filière d’excellence, en particulier dans les domaines de la Data Science, de l’Actuariat ou de la Finance, domaines professionnels particulièrement dynamiques actuellement. Cette formation est particulièrement reconnue dans le monde professionnel pour sa technicité. Ensuite parce que j’y ai passé d’excellentes années, grâce à une vie d’école riche et “familiale”. La taille des promotions étant en effet relativement petite, nous sommes amenés à connaître très rapidement l’ensemble des élèves, ce qui permet de créer un véritable esprit d’école, et une cohésion.

Quels sont les atouts et la valeur ajoutée de l’ENSAE Paris ?
La rigueur scientifique reconnue sur le marché du travail, la proximité avec le monde professionnel et le monde de la recherche, la richesse des parcours de spécialisation et des cours proposés.

François GRIMAUD (ENSAE 2015)

Formation d’origine Prépa MPSI-MP*, Lycée La Martinière Montplaisir (Lyon)
Spécialisation ENSAE Cycle ingénieur
Double cursus Double diplôme ENSAE/HEC, Majeure Finance
Emploi occupé aujourd’hui Corporate Finance Analyst, Investment Banking

Témoignage

La formation à l’ENSAE Paris répondait-elle à vos attentes ?
Oui… Et même beaucoup plus.
D’abord, parce que l’ENSAE est, je trouve, une école avec un enseignement technique de grande qualité. L’ENSAE reste une école d’ingénieur et donc doit assurer un niveau d’excellence en ce qui concerne les mathématiques, sous-jacentes à la finance, économie ou sciences sociales enseignées. Par ailleurs, bien que cette école soit peu connue du grand public, elle reste très réputée dans la sphère de la finance et de l’économie.
Ensuite, l’ENSAE est une école assez atypique, mais cela fait sans aucun doute tout son intérêt. Il s’agit à la fois d’une école d’ingénieur, donc avec une rigueur mathématique exigée… Mais avec des applications aux sciences disons « plus sociales » que dans n’importe quelle école d’ingénieur classique : pour faire simple, vous ne faites pas de l’optimisation numérique pour résoudre des systèmes d’automatisation embarqués sur grue, mais pour l’appliquer à la résolution d’équation différentielle en macroéconomie. Garder cette application à l’économie, à la finance ou aux sciences sociales était un critère de choix dans mon école, que je n’ai pas du tout regretté par la suite.

Vous a-t-elle aidé pour trouver un emploi facilement et rapidement ?
Oui, un de mes supérieurs étant un Alumni X-ENSAE…

Recommanderiez-vous l’ENSAE Paris ? Si oui, pour quelles raisons ?
Bien-sûr…! D’abord pour les raisons « académiques » évoquées ci-dessus… Non négligeables, mais pas non plus suffisantes. Ensuite, donc, pour l’ambiance et la cohésion de promo de l’école. Avant d’entrer à l’école, j’avais pu entendre que l’école n’était pas super funky niveau vie extra-scolaire… FAUX ! Ok, moins d’associations en nombre et incontestablement moins d’évènements associatifs que dans certaines autres écoles. Il faut quand même rappeler que certaines écoles de commerce/ingé ont un effectif jusqu’à plus de 10x supérieur à celui de l’ENSAE (env. 80 élèves par promo il y a 5 ans…). On ne joue donc pas dans la même cour. Mais à mon époque, chaque élève de l’ENSAE était souvent impliqué dans plusieurs associations et la petite taille de promo contribuait aussi à davantage de cohésion et d’émulation associative. Bref, la vie à l’école ne se résume clairement pas à celle derrière les bancs des amphis.

Arthur RENAUD (ENSAE 2014)

Formation Prépa B/L
Spécialisation ENSAE Cycle ingénieur, voie analyse des marchés et finance d’entreprise
Emploi occupé aujourd’hui Entrepreneur / Président de l’Association des Anciens élèves de l’ENSAE (ENSAE Alumni)

Témoignage

Quelle spécialisation avez-vous choisie à l’ENSAE Paris ?

A l’ENSAE, j’ai choisi un parcours au croisement du monde de l’entreprise et du Big Data. Ainsi, j’ai suivi la voie « Analyse des marchés et finance d’entreprise » et ai choisi mes cours pour être toujours à l’interface du monde des données et du monde économique : Data Sciences, Corporate Finance, Econométrie du marketing, Analyse des réseaux pour le marketing…

Cette formation correspondait-elle à vos attentes ? Voire davantage, et en quoi ?
La formation reçue à l’ENSAE a évolué pendant ma scolarité dans le sens de l’utilisation des outils informatiques pour l’analyse des données massives, que j’utilise quotidiennement aujourd’hui. Je ne m’en rendais pas encore compte, mais les techniques enseignées à l’ENSAE sont à la pointe de domaines nouveaux, en accord avec les besoins du marché.

Vous a-t-elle aidé pour trouver un emploi facilement et rapidement ?
J’ai profité de ma dernière année d’étude pour commencer des projets entrepreneuriaux en lien avec la Data Science et l’économie, toujours en lien avec la récupération et le traitement des données massives. La spécialisation et la marque de l’ENSAE ont été cruciales pour la réussite de mes premiers projets : ils inspirent la confiance auprès des décideurs.

Recommanderiez-vous l’ENSAE Paris ? Si oui, pour quelles raisons ?
Sans hésiter, je recommande chaudement l’ENSAE Paris à tous ceux qui ont une appétence pour les problématiques scientifiques et r la rigueur analytique. C’est une école exigeante, mais elle offre une diversité de carrières semblable à peu d’autres (Data Sciences, actuariat, secteur public…).

Quels sont les atouts / la valeur ajoutée de l’ENSAE Paris ?
La rigueur scientifique, l’image de marque de l’ENSAE auprès des acteurs économiques publics et privés, l’important réseau des Alumni.

Sandrine MOURET (ENSAE 2013)

Formation d’origine Master MMD-MA (Mathématiques de la Modélisation et de la Décision – mention Mathématiques Appliquées), Université Paris Dauphine
Spécialisation ENSAE Cycle ingénieur, voie Actuariat
Double cursus Master M2MO (ex-DEA Laure Elie)
Emploi occupé aujourd’hui Consultante en Assurance Vie au sein du cabinet EY

Témoignage

Quelle spécialisation avez-vous choisie à l’ENSAE Paris ?
En dernière année j’ai effectué un double diplôme ENSAE – Parcours Actuariat et Master M2MO à l’Université Paris Diderot (ex-DEA Laure-Elie).

La formation à l’ENSAE Paris répondait-elle à vos attentes ?
De part une formation très mathématique en université, je recherchais une école technique où je puisse développer et élargir mes connaissances en mathématique tout en appliquant ces connaissances à des domaines concrets tels que l’actuariat et la finance. A l’aide d’une formation technique et d’une grande diversité dans les choix d’options et de parcours j’ai pu adapter ma scolarité à mes attentes.

Vous a-t-elle aidé pour trouver un emploi facilement et rapidement ?
Oui… Même très rapidement. Grâce aux différentes actions de l’association « Forum » de l’ENSAE, un grand nombre d’entreprises vient à la rencontre des étudiant·es au sein même de l’école. Lors de ces conférences les entreprises nous font part de leurs activités et de leurs besoins. C’est dans ce cadre que j’ai rencontré le cabinet EY et que j’ai été recrutée (4 mois avant la fin de l’année scolaire).

Recommanderiez-vous l’ENSAE Paris? Si oui, pour quelles raisons ?
Bien évidemment !! En plus de la formation d’excellence reçue à l’ENSAE, j’ai apprécié le caractère humain de l’école : de petites promotions où tout le monde se connait et où il fait bon vivre !!

Quels sont les atouts / la valeur ajoutée de l’ENSAE Paris ?
Pour moi la grande valeur ajoutée de l’ENSAE est la reconnaissance par les entreprises de la technicité et la performance de ses étudiant·es.

Formation d’origine Prépa B/L
Spécialisation ENSAE Cycle ingénieur, parcours Méthode Quantitatives et Sciences Sociales (depuis remplacée par la filière Data Science)
Emploi occupé aujourd’hui Responsable de la production des comptes de la santé – Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees)

Témoignage

Je suis entrée sur concours à l’ENSAE Paris en 2009 après une classe préparatoire Lettres et Sciences Sociales (Hypokhâgne-Khâgne B/L). A l’époque, je savais déjà que j’étais intéressée par l’économie et la sociologie et par la dimension statistique de ces savoirs.

A l’ENSAE, j’ai donc naturellement suivi les cours de la filière économie, puis de la filière Méthode Quantitatives et Sciences Sociales (depuis remplacée par la filière Data Sciences), en choisissant des cours au croisement de l’analyse des données et des sciences sociales : économétrie, économie de la santé, économie de l’éducation, analyse des données, évaluation des politiques publiques, économie du marché du travail, etc.

Cette formation de qualité m’a permis d’améliorer ma connaissance des mécanismes économiques et sociaux tout en adoptant un regard de statisticien, alerte des phénomènes de corrélation / causalité, de l’importance de la qualité des données, et de l’utilisation réfléchie des modèles économétriques.

J’ai ensuite passé le concours Administrateurs de l’Insee, et j’ai pris mon premier poste à la Direction Générale du Trésor où je travaille sur le système de retraites français. La rigueur intellectuelle, l’exigence scientifique et aussi la diversité des enseignements font de l’ENSAE une école incontournable aujourd’hui, et je recommande vivement d’intégrer l’ENSAE à quiconque souhaite bénéficier d’une formation de qualité reconnue par la plupart des employeurs des secteurs privé et public.

Ester DAURENJOU (ENSAE 2013)

Formation d’origine Prépa B/L, Lycée Thiers (Marseille)
Spécialisation ENSAE Cycle ingénieur, parcours Méthodes Quantitatives en Sciences Sociales avec une spécialisation en Marketing Quantitatif (englobée aujourd’hui dans la voie data science)
Emploi occupé aujourd’hui Senior CRM & Datamining Consultant – ClaraVista

Témoignage

Après un bac S et 2 années de prépa B/L (lettres et sciences sociales), j’ai intégré l’ENSAE Paris pour la formation proposée en sociologie quantitative, et pour travailler par la suite dans la statistique publique.

Finalement au cours de stages en entreprise, j’ai découvert l’utilisation de la statistique en marketing : enquêtes et études de marché, prévisions de ventes, datamining et connaissance client… J’ai trouvé passionnante l’analyse des comportements de consommation, qui peut se faire via des techniques statistiques très variées et sur des secteurs très divers (grande consommation, e-commerce, etc).

J’ai donc choisi en 3ème année la voie Méthodes Quantitatives en Sciences Sociales (englobée aujourd’hui dans la voie DataScience), avec une spécialisation en Marketing Quantitatif. Cette formation ainsi que plusieurs stages longs en entreprise dans le cadre de ma scolarité à l’ENSAE m’ont permis d’être embauchée rapidement en sortie d’école en tant que chargée d’études statistiques / consultante datamining.

Dans le milieu du marketing et de la publicité où l’intérêt pour les analyses chiffrées émerge progressivement – notamment avec le phénomène du Big Data – l’ENSAE est, pour les recruteurs, un gage de compétences et de qualités professionnelles reconnues sur le marché du travail.

Formation d’origine Prépa MP
Spécialisation ENSAE Cycle ingénieur, parcours prévision et politiques économiques
Emploi occupé aujourd’hui Macroéconomiste à la Banque de France

Témoignage

Quelle spécialisation avez-vous choisie à l’ENSAE Paris ?
J’ai intégré l’ENSAE après deux années de classes préparatoires scientifiques (MP). En entrant dans cette école, j’étais intéressé par les statistiques et l’économie, qui étaient des éléments nouveaux par rapport à MP. A l’ENSAE, je me suis progressivement orienté, par intérêt, vers l’économie et la voie Prévisions et politiques économiques (PPE). Un avantage de l’ENSAE est la diversité des voies d’accès et le large spectre des enseignements proposés. Cela permet de trouver son chemin suivant son intérêt et sa curiosité et pas nécessairement suivant des schémas préétablis, la voie PPE étant habituellement plutôt prisée par ceux venant des prépas B/L ou HEC.

Cette formation correspondait-elle à vos attentes ?
La spécialisation PPE offre un contenu de très haut niveau en macroéconomie et dans les outils mathématiques nécessaires à la modélisation économique. Elle permet de se préparer parfaitement à la vie professionnelle et de se diriger vers tous les métiers de l’analyse économique, dans les institutions privées comme publiques, et bien sûr vers la recherche académique. Par ailleurs, de nombreuses possibilités de double diplôme existent.

Vous a-t-elle aidée pour trouver un emploi facilement et rapidement ?
Mon expérience du marché du travail depuis ma sortie de l’école me montre que le diplôme de l’ENSAE est très bien valorisé. Les deux recherches de travail que j’ai eu à entreprendre ont duré moins de deux mois.

Recommanderiez-vous l’ENSAE Paris ? Si oui, pour quelles raisons ?
L’ENSAE est une école particulière dans le paysage des grandes écoles, par son type de recrutement et par les matières enseignées. Elle est moins généraliste que la plupart des autres grandes écoles mais très reconnue dans ses domaines. Je recommande l’ENSAE à tous les élèves intéressés par la finance, la statistique ou l’économie, car c’est la promesse d’un épanouissement et d’un très bon démarrage dans la vie active. L’ENSAE a certes la réputation d’une école où la vie étudiant·ee n’est pas aussi développée qu’ailleurs (je dois reconnaître que c’est vrai) mais le déménagement prochain à Saclay devrait considérablement améliorer cela !

Quels sont les atouts, la valeur ajoutée de l’ENSAE Paris ?
Dans le domaine de l’analyse économique, la plus-value apportée par l’enseignement de l’ENSAE est selon moi le bagage « technique », mathématique. A l’heure où l’analyse des données prend une importance considérable, cette compétence est très recherchée.

Formation d’origine Prépa EC/S
Spécialisation ENSAE Cycle ingénieur
Double cursus MA in Mathematics of Finance, Columbia New York
Emploi occupé aujourd’hui CEO, Nemours Capital Management

Témoignage

Quelle a été votre formation avant l’ENSAE Paris ?
J’ai choisi l’ENSAE après avoir suivi les Classes Préparatoires ECS. Mon intérêt pour la finance et les mathématiques et la réputation de la formation ENSAE m’ont rapidement convaincu.

Quelle spécialisation avez-vous choisie à l’ENSAE Paris ?
Une des autres raisons importantes qui m’ont poussé à choisir l’ENSAE est la possibilité de réaliser un Master scientifique à l’étranger en guise de 3e année de formation. Beaucoup d’écoles permettent de passer un semestre ou un trimestre pour étudier à l’étranger mais rares sont celles qui offrent la possibilité d’obtenir 2 diplômes de renommée internationale au sein d’un même cursus. J’ai opté pour le Master de Mathématiques Financières à l’Université de Columbia à New York.

Cette formation correspondait-elle à vos attentes, besoins ? Voire davantage, et en quoi ?
Cette formation a été à la hauteur de mes attentes, voire au-delà, surtout au niveau de la qualité scientifique de l’enseignement. Le potentiel du cursus ENSAE en Economie, Statistique et Finance est réellement unique en France, voire en Europe.

Vous a-t-elle aidé pour trouver un emploi facilement et rapidement ?
A la différence de plusieurs écoles généralistes, on se retrouve déjà spécialisé, voire expert, en fin de deuxième année de cursus. Cela donne le moyen de faire ses preuves en stage et d’obtenir parfois une pré-embauche. J’ai donc obtenu en fin de deuxième année de l’ENSAE à l’issue de mon stage d’été « summer internship » à Lehman Brothers une offre d’emploi à Londres en tant que Gérant fonds propres.

Recommanderiez-vous l’ENSAE Paris ? Si oui, pour quelles raisons ?
Je recommande cette formation pour son excellence académique et scientifique, la qualité des enseignants et l’univers des possibles qu’offre la formation.

Quels sont les atouts / la valeur ajoutée de l’ENSAE Paris ?
L’atout principal du cursus ENSAE Paris Tech est la richesse et la pertinence de son enseignement reconnu en France et en Europe. La proximité académique du monde de la recherche et ses liens avec les entreprises en font une école à forte valeur ajoutée.

Olivier SIMON (ENSAE 2006)

Formation d’origine Prépa MP*, Lycée Louis-le-Grand ; École Polytechnique
Spécialisation ENSAE Cycle ingénieur, parcours prévision et politiques économiques
Emploi occupé aujourd’hui Administrateur Insee – Département des études économiques de l’Insee – Division des études macroéconomiques
Contact olivier-a.simon(at)insee.fr

Témoignage

Quelle spécialisation avez-vous choisie à l’ENSAE Paris ?

L’ENSAE a constitué l’école d’application choisie après mes années passées à l’X. En effet, sortant de classes préparatoires scientifiques, j’ai découvert l’économie une fois en école et ai été rapidement séduit par cette discipline, reliant sciences exactes et sciences humaines, et de plus située au cœur de l’actualité. Ayant par ailleurs le souhait de travailler dans la fonction publique, je suis entré dans le corps des administrateurs de l’Insee et ai suivi à ce titre la scolarité de l’ENSAE. J’ai ensuite opté pour la filière de spécialisation Prévisions et politiques économiques. La formation reçue à l’ENSAE illustre les deux voies, non nécessairement contradictoires, qui depuis lors orientent mes expériences professionnelles : d’un côté, l’expertise économique dans l’élaboration des politiques publiques, comme j’ai pu la pratiquer à la direction générale du Trésor ou au ministère de l’écologie, avec la frénésie liée à l’agenda politique, la conviction à apporter aux politiques défendues – face à d’autres administrations, à la société civile, ou à d’autres pays dans le cadre international – et la satisfaction (ou sinon la possible frustration !) de voir les efforts récompensés par la mise en place des mesures proposées ; de l’autre, l’observation et l’analyse des comportements économiques, telle que je la pratique actuellement à l’Insee au département des études économiques, avec le souci d’enrichir notre compréhension de l’économie française, le rôle d’éclairer le débat public, les échanges nourris avec le milieu académique et la précieuse liberté conférée par l’indépendance de l’Insee. Sélection choisie des sujets abordés au cours de ces années de parcours : comment résorber les déséquilibres macroéconomiques au niveau européen ? Quel impact de la loi de transition énergétique sur la croissance et l’emploi ? Quelles prévisions de finances publiques pour les années à venir ? Quels outils économiques pour réduire l’utilisation de pesticides chez les agriculteurs ? De combien la croissance profite-t-elle actuellement de la baisse du prix du pétrole ?

Cette formation correspondait-elle à vos attentes ?
Les enseignements reçus à l’ENSAE, et en particulier dans la voie prévisions et politiques économiques, correspondent tout à fait à cet équilibre entre l’académique et l’opérationnel. Les intervenants y sont des économistes de haut niveau – on s’aperçoit rapidement, après quelques mois d’expérience, qu’ils sont incontournables dans leurs domaines respectifs et qu’à ce titre on est amené à les recroiser souvent ! – et ont à cœur de nous offrir les bons outils pour appréhender les enjeux économiques. Les connaissances acquises dans la voie « prévisions et politiques économiques » ont constitué en ce qui me concerne le socle principal, voire vital, de mes années professionnelles, qu’il s’agisse de modélisation économique, de macro-économétrie ou de simple compréhension des faits stylisés. En effet, bien que la vie professionnelle nécessite sans cesse de se former « sur le tas », cet enrichissement permanent est difficile sans les connaissances acquises en école.

Recommanderiez-vous l’ENSAE Paris ? Si oui, pour quelles raisons ?
L’ENSAE dispose par ailleurs d’une excellente réputation dans l’administration française : les sortants d’école y sont considérés comme des « valeurs sûres », disposant à la fois d’un solide bagage économique et de la volonté de bien faire. Ceci offre aux élèves non fonctionnaires un avantage considérable pour y décrocher rapidement un contrat, et éventuellement passer par la suite un concours administratif.

En complément de ces témoignages, l’Insee vous propose également sur son site 7 portraits d’administrateurs pour mieux comprendre les traits de personnalité, le projet et les perspectives de carrière de ses administrateurs et cerner l’esprit dans lequel vivent ce corps et l’administration qui l’abrite.