La Recherche


La reconnaissance académique de l’ENSAE Paris s’appuie sur le rayonnement de son Centre de Recherche en Économie et Statistique, le CREST.

La culture commune du CREST est caractérisée par un attachement fort aux méthodes quantitatives, à la culture des données, à la modélisation mathématique et aux allers-retours permanents entre les modèles et les faits empiriques pour analyser des problèmes économiques et sociaux concrets. Cette approche, en parfaite adéquation avec l’ADN des établissements tutelles du CREST, s’inscrit dans les principes scientifiques et objectifs des membres fondateurs de la Econometric Society :

« …Giving the society a rather distinct character, namely as an international society for the advancement of economic theory in its relation to statistics and mathematics… The main object of a society formed on this basis would be to promote studies that aim at a unification between the theoretical-quantitative and the empirical quantitative approach to economic problems and which are penetrated by a constructive and rigourous way of thinking similar to that which has come to dominate in the natural sciences. »

Extrait de la lettre d’invitation à la conférence de lancement de la « Econometric Society », Irving Fisher, Ragnar Frisch, Charles F. Roos, 1930

Outre la production scientifique des chercheurs, la diffusion de sa culture et expertise scientifique par la formation doctorale est un enjeu majeur pour le centre. L’ENSAE et le CREST sont ainsi fortement impliqués au sein de l’Institut Polytechnique de Paris, dans les programmes de masters recherche et de doctorat en économie, statistique, data science, finance quantitative et sociologie quantitative.

Le CREST, Centre de Recherche en Économie et Statistique

Le CREST est une unité mixte de recherche regroupant des chercheurs en sciences sociales quantitatives et mathématiques appliquées du CNRS, de l’ENSAE Paris et du département d’économie de l’École polytechnique. Ce centre interdisciplinaire dédié aux méthodes quantitatives appliquées aux sciences sociales se compose de quatre pôles : économie, statistique, finance-assurance et sociologie. Ses laboratoires sont hébergés au 3ème et 4ème étage du bâtiment de l’École, facilitant ainsi les échanges entre les élèves et leurs enseignants-chercheurs.

Outre la production scientifique des chercheurs, la diffusion de sa culture et expertise scientifique par la formation doctorale est un enjeu majeur pour le centre. L’ENSAE et le CREST sont ainsi fortement impliqués au sein de l’Institut Polytechnique de Paris, dans les programmes de masters recherche et de doctorat en économie, statistique, data science, finance quantitative et sociologie quantitative.

Des réseaux de recherche d’excellence

Le LabEx EcoDec est un laboratoire d’excellence en Économie et Sciences de la Décision associant l’ENSAE Paris, l’École polytechnique et HEC Paris.

Les chaires industrielles

L’ENSAE Paris a mis en place de nombreux partenariats avec des entreprises, pour financer des programmes de recherche pluriannuels dont la vocation est d’enrichir la recherche scientifique publique.

Pour les financeurs, il s’agit – via une action de mécénat – de promouvoir la recherche académique sur les domaines qui les concernent, de se rapprocher des chercheurs et des dernières avancées de la recherche et de bénéficier d’un effet d’image, source d’attractivité dans leurs opérations de recrutement de talents. Ces programmes de recherche se construisent via des chaires et initiatives de recherche, lesquelles se distinguent des contrats de recherche par leur objet : un contrat fait référence à de la recherche « privative » au sens où les résultats de la recherche financée sont la propriété du financeur. A l’inverse, les résultats des chaires et initiatives de recherche sont des biens publics qui ont vocation à être publiés dans des revues scientifiques accessibles librement. C’est la condition sine qua non pour que ces programmes puissent relever d’une action de mécénat.

Les chaires et initiatives de recherche ENSAE-CREST sont portées par l’Institut Louis Bachelier et sa fondation (Fondation du Risque).

Des programmes d’investissement d’avenir

L’ENSAE et le CREST sont également lauréats au sein d’IP Paris, en association avec HEC Paris, de l’appel à projets « École Universitaire de Recherche (EUR) » du plan d’investissements d’avenir (PIA). L’EUR Data Science for Economics, Finance and Management est un projet pluridisciplinaire regroupant des équipes d’économistes, économètres, sociologues quantitatifs, statisticiens, et spécialistes de finance quantitative, autour de l’ambition de renforcer l’impact et l’attractivité internationale de la recherche et des formations de master et de doctorat. Les EUR bénéficient d’un financement public de l’Agence nationale de la recherche (ANR) sur 10 ans et visent à :

  • lier fortement, et au meilleur niveau, formation et recherche en rassemblant dans une même dynamique d’excellence universités, écoles et organismes de recherche;
  • valoriser les points forts thématiques des établissements et des sites sur l’ensemble du territoire, quelles que soient leur taille et les disciplines concernées, en organisant les forces de recherche et de formation qui constituent la signature de ces établissements ou sites ;
  • concourir au rayonnement international et à l’attractivité du pays en construisant des partenariats internationaux stratégiques, en attirant les meilleurs étudiants.

Cette EUR est très structurante pour l’évolution de la formation à et par la recherche de l’ENSAE-CREST au sein d’IP Paris au cours des prochaines années.

Des enseignants-chercheurs reconnus à l’international

Le dynamisme de la recherche est porté par des enseignants-chercheurs recrutés selon les meilleurs standards internationaux. Reconnus dans leurs domaines, ils publient leurs travaux et siègent dans les conseils d’administration des revues académiques internationales les plus exigeantes en économie, statistique et machine learning, finance et sociologie quantitatives.

Découvrir le corps professoral

L’Institut Polytechnique de Paris (IP Paris)

Depuis trois siècles, les cinq écoles de l’Institut Polytechnique de Paris (IP Paris) contribuent à des découvertes scientifiques et à des révolutions technologiques majeures. La qualité de la recherche de l’Institut Polytechnique de Paris repose sur la mutualisation de leurs expertises disciplinaires et de leurs infrastructures de recherche pour repousser les limites de la connaissance.

En complément de ces spécialisations reconnues, l’interdisciplinarité encouragée par la création de l’Institut Polytechnique de Paris permet d’aborder des problèmes sous différents angles. En croisant leurs regards, leurs savoir-faire, leurs méthodes, dans un esprit d’ouverture, les chercheurs apportent ainsi des solutions complémentaires, originales et innovantes aux grands problèmes sociétaux et aux grandes questions scientifiques de notre monde.

Chiffres clés de la recherche IP Paris

  • 30 laboratoires de recherche
  • 40 chaires d’enseignement et de recherche
  • 950 doctorants
  • 230 post-doctorants
  • 2 500 publications par an
  • 1 000 enseignants-chercheurs et chercheurs

Nos 5 partenaires principaux pour la recherche

  • CNRS
  • CEA
  • INRIA
  • INSERM
  • ONERA

Les 10 départements de recherche disciplinaires

  • Biologie
  • Chimie et Procédés
  • Économie
  • Informatique, de Données et d’IA
  • Information, de Communication et d’Électronique
  • Mathématiques
  • Mécanique et d’Énergétique
  • Physique
  • Sciences sociales et Management
  • Sciences humaines, Art, Lettres et Langues

Focus sur 10 domaines de recherche

  • Environnement et Climat
  • Énergie
  • IA et Science des données
  • Réseaux et Internet des objets
  • Simulation numérique
  • Cybersécurité
  • Technologies Quantiques
  • Matériaux innovants et nanotechnologies
  • Les plasmas et leurs utilisations
  • Ingénierie biomédicale

L’Institut des Politiques Publiques (IPP)

L’ENSAE Paris et le CREST sont enfin impliqués dans l’Institut des Politiques Publiques (IPP), créé par Paris School of Economics (PSE) et développé dans le cadre d’un partenariat scientifique entre PSE-École d’Économie de Paris et le Groupe des écoles nationales d’économie et de statistique (GENES). L’IPP vise à promouvoir l’analyse et l’évaluation quantitatives des politiques publiques en s’appuyant sur les méthodes les plus récentes de la recherche en économie.