Microéconomie 1


Objectif

Ce cours remet en cause certaines des hypothèses des théorèmes fondamentaux de l’économie du bien-être vus en première année. Il commence par étudier comment la présence d'asymétries informationnelles entre les agents aboutit à des résultats inefficaces. Il explique ensuite des situations où des interactions entre agents économiques ne sont pas reflétées dans le système de prix, ce qui donne lieu à des phénomènes d’externalités. Dans une dernière partie d’ouverture, le cours reconnaît qu’en pratique les consommateurs ne sont pas parfaitement rationnels et se demande dans quelle mesure le fonctionnement des marchés en est affecté. Cette partie fait la transition avec le cours d’économie industrielle du second semestre qui explore en détail la notion du pouvoir de marché des entreprises.

Principaux acquis de la formation : à l’issue du cours, l’étudiant saura

– Décomposer une situation microéconomique simple pour comprendre comment les agents se comportent et interagissent;
– Modéliser les différents enchaînements avec les outils de la théorie des jeux;
– Déterminer l’optimum économique;
– Identifier, le cas échéant, les raisons pour lesquelles l’optimum n’est pas atteint et proposer des moyens de restaurer l’efficacité.

La note finale de ce cours provient :

– à 2/3 de la note de l'examen écrit de fin de semestre;
– à 1/3 d'une note de contrôle continu, elle-même composée d'une note de mi-parcours (50%), d'une note d'assiduité (25%) et d'une note de participation (25%).

Plan

Première partie: Asymétrie d'information (autoselection, aléa moral et signal)
Deuxième partie : Biens publics et externalités
Troisième partie: Rationalité limitée des consommateurs et fonctionnement des marchés (introduction)

Références

Mas-Colell, Winston, Green: "Microeconomic Theory", Oxford University Press
Salanié: "Microéconomie – Les défaillances du marché", Economica
Salanié: "Théorie des contrats", Economica
Spiegler: “Bounded rationality and industrial organization”, Oxford University Press