Histoire et épistémologie de la statistique


Objectif

Le cours sera l'occasion de prendre le contre-pied des approches théoriques de la statistique qui insistent sur le cohérence logique intrinsèque. Nous mettrons en évidence les contingences historiques de leur invention et les contraintes irréductibles de leur pratique. Nous chercherons à décrire diverses formes d’articulation entre les évolutions sociales et celles des outils de quantification et de leurs usages. Comment expliquer que de nouvelles techniques ou institutions apparaissent ? Quels acteurs s’en emparent ? Dans quels contextes politiques et économiques ? Peut-on malgré ces influences sociales parler d’une autonomie des formalismes mathématiques ?

 

Les étudiants seront évalués sur la production d'un mémoire et d'une soutenance, pour cela :

-soit ils analyseront une polémique récente ou passée faisant intervenir des techniques ou des arguments de quantification (par exemple : la mesure du bien-être, les statistiques ethniques,…)

-soit ils étudieront l'histoire d'une méthode ou d'une technique de quantification (par exemple : l'histoire du QI, l'histoire des recensement américains, les évolutions du recensement…)

-soit ils analyseront des dispositifs dans lesquels la quantification est mobilisée (par exemple : l'usage des chiffres dans les débats de l'entre-deux tours à la présidentielle, le quantified-self,…)

 

Les illustrations graphiques (photo, dessin, etc.) sont fortement recommandées et appréciées dans le mémoire et la soutenance (les chiffres et méthodes étant souvent associés à des images, ou à des formes de représentations). Les innovations pédagogiques pour la soutenance peuvent être proposées au professeur.

Plan

Séance 1.
Présentation du cours.
Exposé introductif : comment s’articulent changement social et changement de la statistique ?
Choix des dossiers par les élèves.

Séance 2.
La Grande Dépression aux USA : de nouveaux outils statistiques pour observer la société ? 

Séance 3.
Présentation de l’histoire des statistiques. 

Séance 4.
Les Lumières et l’Invention des Moindres-Carrés Ordinaires (MCO)

Séance 5.
Intervention de J.J. Droesbeke.
Histoire des statistiques inférentielles. 

Séance 6.
Crise de l’Etat providence et décompte de l’exclusion sociale.
Visionnage du film Parole d’enquêtrices, par l’INSEE en deux parties qui porte sur l'enquête Sans Domicile de 2001. Avec des populations particulièrement difficiles, comment échantillonner ? Comment questionner ? 

Séance 7.
Histoire récente des statistiques de police en France
Comment une même série statistique, l'état 4001,  peut avoir été inventé pendant les années 1970 dans le cadre de l'Etat providence et être réutilisée par le New Public Management. 

Séance 8.
Intervention de Michel Armatte.
Crise écologique et modèles de prévision

Séance 9
Exposé des élèves.

Références

ARMATTE M. (1995) Histoire du modèle linéaire. Formes et usages en économie et économétrie jusqu’en 1945. Thèse de doctorat – EHESS – Paris.  [pas en bibliothèque]DESROSIERES A. (1993) La politique des grands nombres. Histoire de la raison Statistique, La Découverte, Paris [20 DES 00 A] et [20 DES 00 B].
DIDIER E. (2010) En quoi consiste l’Amérique. La Découverte, Paris.
HALD A. (1998) A History of Mathematical Statistics from 1750 to 1930, John Wiley, New York [21 HAL 01 A]INSEE (1987)  Pour une histoire de la statistique, vol 1 et 2. [30 INS 00 C]MORGAN M. (1990) The History of Econometric Ideas, Cambridge University Press [62 MOR 00 A]STIGLER S. (1986) The History of Statistics. The measurement of uncertainty before 1900, Harvard University Press [30 STI 00 A]