Fabrication d’enquêtes


Objectif

Ce cours revient sur les différentes étapes de la fabrication d’une enquête et propose une analyse sociologique de chacune d’entre elles. Pour y parvenir, l’enseignement repose sur la réalisation concrète d’une enquête par questionnaire. Après des lectures et un terrain exploratoires, les étudiants élaborent collectivement un questionnaire sur un thème imposé et en assurent la passation. Le cours se poursuit par la saisie en ligne des matériaux recueillis et s’attarde sur les problèmes spécifiques qu’elle soulève. En amont des exploitations statistiques, il s’agit d’adopter une expertise et un regard réflexif sur la construction même des données. Le thème choisi cette année relève de la sociologie urbaine et du logement.

Principaux acquis de la formation :

A l’issue de ce cours, l’étudiant aura réalisé collectivement une enquête par questionnaire. Par la pratique, il se sera familiarisé avec les différentes étapes de ce type d’enquête. Il en aura compris les enjeux sociologiques (pratiques et théoriques). Au terme du cours, l’étudiant aura saisi la portée et les limites de ce mode d’investigation. A l’avenir, il pourra adopter une posture sociologique et réflexive sur les résultats statistiques qu’il produit.

Plan

  • Les différentes étapes d’une enquête par questionnaire
  • La construction de l’objet d’étude
  • La phase exploratoire
  • La construction du questionnaire : architecture et formulation des questions
  • Les tests du questionnaire
  • La passation
  • La saisie

Références

  • Béjin A., « La masturbation féminine : un exemple d’estimation et d’analyse de la sous-déclaration d’une pratique », Population, 48 (5), 1993, p. 1437-1450.
  • Bessière Céline, Housseaux Frédérique, « Suivre des enquêteurs », Genèses, 29, 1997, p. 100-114.
  • Bugeja-Bloch F. et Couto M-P., Les méthodes quantitatives, Paris, PUF, 128 p.
  • Cartier M., Coutant I., Masclet O., Siblot Y., La France des « petits-moyens ». Enquête sur la banlieue pavillonnaire, Paris, La découverte, 2008, 324 p.
  • Chamboredon J.-C., Lemaire M., « Proximité spatiale et distance sociale. Les grands ensembles et leur peuplement », Revue française de sociologie, 11 (1), 1970, p. 3-33.
  • Desrosières A., « La portée sociologique des diverses phases du travail statistique », dans Besson Jean-Louis, Comte Maurice (dir.), Des mesures ? Lyon, PUL, 1986, p. 247-273.
  • Gollac M., « Des chiffres insensés ? Pourquoi et comment on donne un sens aux données statistiques », Revue française de sociologie, 38 (1), 1997, p. 5-36.
  • Lambert A., « Tous propriétaires ! » L’envers du décor pavillonnaire, Paris, Seuil, 2015, 278 p.
  • Orange S., « Interroger le choix des études supérieures. Les leçons d’un « raté » d’enquête », Genèses, 89, 2012, p. 112-127.
  • Peneff J., « La fabrication statistique ou le métier du père », Sociologie du travail, 26 (2), 1984, p. 195-211.
  • Schwartz O., « Une méthode ethnographique », dans Le monde privé des ouvriers, Paris, PUF, 2012, p. 35-57.