Commerce international et globalisation


Objectif

Ces dernières années ont vu l’émergence de mouvements anti-globalisation importants alors que les volumes commerciaux et les investissements directs à l’étranger connaissaient une croissance importante. Ce cours se propose de présenter les éléments théoriques de base permettant d’appréhender dans de bonnes conditions ces questions.

Plus précisément, il présente les théories expliquant l’existence d’échanges commerciaux entre nations ou régions, ainsi que leur nature (inter- vs intra-branche). Sont ensuite détaillées les conséquences de la libéralisation des échanges sur le bien être des régions, la rémunération des différents facteurs de production et les inégalités intra- et inter-régions. Les théories traditionnelles de l’échange fondées sur la notion d’avantage comparatif sont traitées, ainsi que les nouvelles explications du commerce international en concurrence imparfaite. Le rôle des politiques commerciales (barrières tarifaires et non-tarifaires), les gains et pertes qui y sont associés, sont systématiquement étudiés dans chacun de ces cadres d’analyse.

Principaux acquis de la formation : à l’issue du cours, l’étudiant saura

  • Savoir énoncer et dériver les résultats principaux des modèles de commerce international en concurrence parfaite (Théorèmes Hecksher-Ohlin, d’égalisation des rémunérations des facteurs, de Stolper-Samuelson et de Rybczynski).
  • Transposer graphiquement les implications de ces théorèmes.
  • Savoir énoncer leurs hypothèses, les interpréter et en déduire leurs limites.
  • Identifier et dériver les effets de l’ouverture en situation de concurrence imparfaite: gains pro-concurrentiels directs et indirects, gains dus aux rendements d’échelle, à la préférence pour la diversité.
  • Transposer graphiquement les implications de ces résultats en concurrence imparfaite.

Plan

  1. Introduction : Pensée et faits stylisés
  2. Théories traditionnelles du commerce international : spécialisations exogènes – Différences technologiques et avantage comparatif : le modèle de Ricardo. Ressources et échanges : le modèle Heckscher-Ohlin ; le modèle à facteurs spécifiques. Les théories de cycle de vie des produits. Politiques commerciales optimales en concurrence parfaite.
  3. Commerce international en concurrence imparfaite : spécialisations endogènes – Les effets du commerce international en concurrence imparfaite. Les modèles standards : différenciation des biens et concurrence monopolistique ; bien homogène et concurrence à la Cournot. Politiques commerciales stratégiques.

Références

Markusen, J., J. Melvin, W. Kaempfer, et K. Maskus (1995), International Trade : Theory and Evidence, Mc Graw-Hill. [69 MAR 02 A]