Le CREST, Centre de Recherche en Économie et Statistique


 

La recherche de l’ENSAE s’effectue au sein du Centre de Recherche en Économie et STatistique (CREST). 

Le CREST est une Unité Mixte de Recherche regroupant des chercheurs de l’ENSAE ParisTech, de l’ENSAI et du Département d’économie de l’École polytechnique. Ce centre interdisciplinaire dédié aux méthodes quantitatives appliquées aux sciences sociales se compose de quatre pôles : économie, statistique, finance-assurance et sociologie.

La culture commune du CREST est caractérisée par un attachement fort aux méthodes quantitatives, à la culture des données, à la modélisation mathématique et aux allers retours permanents entre les modèles et les faits empiriques pour analyser des problèmes économiques et sociaux concrets. Cette approche, en parfait adéquation avec l’ADN des établissements fondateur du CREST, affirme les objectifs des membres fondateurs de la Econometric Society : « promouvoir les études qui cherchent à réunir les approches quantitatives théoriques et empiriques pour résoudre les problèmes économiques et qui sont pénétrées par la pensée constructive et rigoureuse comme celle qui est venue dominer les sciences naturelles » (Ragnar Frisch, Econometrica, 1933).

Outre la production scientifique des chercheurs, la diffusion de sa culture et expertise scientifique par la formation doctorale est un enjeu majeur pour le centre. C’est précisément un des objectifs du « Paris-Saclay Master in Economics » et son programme doctoral associé, proposé conjointement par l’École polytechnique et l’ENSAE ParisTech en coopération avec HEC, l’ENS Cachan et l’Université Paris-Sud, que de former des jeunes économistes et attirer les meilleurs étudiants non seulement des établissements fondateurs mais des meilleures universités françaises et étrangères.

Données clés

  • 78 enseignants chercheurs
  • 59 doctorants
  • 3 post doc
  • 11 chaires (dont 8 portées par les écoles et laboratoires du GENES)

Chaires et initiatives de recherche : porteuses d’innovation pour tous

Les écoles et laboratoires du GENES sont régulièrement sollicités par des entreprises ou des administrations désireuses de financer des programmes pluri-annuels dont la vocation est d’enrichir la recherche scientifique publique.

Pour les financeurs, il s’agit – via une action de mécénat – de promouvoir la recherche académique sur les domaines qui les concernent, de se rapprocher des chercheurs et des dernières avancées de la recherche et de bénéficier d’un effet d’image, source d’attractivité dans leurs opérations de recrutement de talents. Ces programmes de recherche se construisent via des Chaires et initiatives de recherche, lesquelles se distinguent des contrats de recherche par leur objet : un contrat fait référence à de la recherche « privative » au sens où les résultats de la recherche financée sont la propriété du financeur. A l’inverse, les résultats des Chaires et initiatives de recherche sont des biens publics qui ont vocation à être publiés dans des revues scientifiques accessibles librement. C’est la condition sine qua non pour que ces programmes puissent relever d’une action de mécénat.

 

Un Conseil scientifique de niveau mondial

Les Chaires et initiatives de recherche sont portées par l’Institut Louis Bachelier et sa fondation (Fondation du Risque). Cet institut et sa fondation ont été créés en 2008 avec le soutien du ministère de l’Économie et des Finances ainsi que de grands groupes bancaires et d’assurance. Cet ensemble constitue certainement le dispositif le plus important et le plus efficace en France pour le financement de la recherche scientifique par mécénat. Outre ses frais de gestion très modérés, son conseil scientifique de niveau mondial assure que les fonds privés servent toujours à financer de la recherche publique – et non privative – au meilleur niveau scientifique.

 

LES CHAIRES ET INITIATIVES DE RECHERCHE PORTEES OU CO-PORTEES PAR LES ECOLES ET LABORATOIRES DU GENES EN 2016

CHAIRE MECENES PARTENAIRES ACADEMIQUES
Régulation et risques systémiques Banque de France, ACPR, Global Risk Institute ENSAE ParisTech, ENSAI, HEC
Sécurisation des parcours professionnels Groupe Alpha, Pôle Emploi, Randstad, Unedic ENSAE ParisTech, Sciences Po
New Challenges for New Data LCL ENSAE ParisTech, ENSAI
Finances des marches de l’énergie EDF Université Paris-Dauphine, ENSAE ParisTech, Ecole polytechnique
Les particuliers face aux risques Groupama Université Paris-Dauphine, ENSAE ParisTech, Centre d’Etudes Actuarielles
Santé MGEN Université Paris-Dauphine, ENSAE ParisTech
Energie et Prospérité ADEME, Air Liquide, AFD, Caisse des Dépôts et Consignations, Mirova, Schneider Electric, SNCF Ecole polytechnique, ENSAE ParisTech, ENS
Programme de recherche sur l’appréhension des risques et incertitudes (PARI) Actuaris, Financière de la Cité, Generali, Monceau Assurances ENSAE ParisTech, Sciences Po, Datastorm
INITIATIVES DE RECHERCHE MECENES PARTENAIRE ACADEMIQUE
Développement de la gestion quantitative Quants Valley, UBS Securities, GFI Securities Université Paris-Dauphine, ENSAE ParisTech
Valorisation et nouveaux usages actuariels de l’information Covea ENSAE ParisTech, Université Paris-Est Marne la Vallée, Université de Rennes 1

 

Le Labex ECODEC encourage la collaboration entre chercheurs de haut niveau

Organisée les 8 et 9 septembre 2016 dans les locaux de l’INRIA à Paris, la troisième conférence du Labex ECODEC – Laboratoire d’EXcellence en Economie et Sciences de la Décision associant l’ENSAE ParisTech, l’Ecole Polytechnique et HEC – a permis aux experts internationaux de se retrouver sur le thème “Economics of Antitrust and Consumer Protection”. C’est l’un des nombreux séminaires, workshops et conférences organisés ou soutenus par le Labex en 2016, qui poursuit par ailleurs son effort de formation. En 2016, le Labex ECODEC a également continué à encourager la collaboration entre les chercheurs des trois institutions partenaires par le financement de projets de recherche.