Doubles diplômes écoles d’ingénieurs


L’ENSAE a mis en place des parcours de double diplôme avec des écoles d’ingénieurs, notamment au sein de ParisTech.

Ces parcours permettent le plus souvent d’accueillir à l’ENSAE des élèves de ces écoles désireux d’acquérir une formation complémentaire en économie, sociologie statistique, data science, finance ou actuariat, mais prévoient également que le élèves de l’ENSAE puissent également suivre une spécialisation au sein de l’école partenaire. Dans tous les cas, l’entrée dans le parcours nécessite l’élaboration d’un projet pédagogique validé par les deux directions des études.

 

Admission

Les élèves se manifestent durant la deuxième année de leur école d’origine, en février, afin de postuler à une admission directe en deuxième année de l’école hôte. Les dossiers des candidats sont présélectionnés par la direction des études de l’école d’origine puis adressés à la direction des études de l’école hôte. Les admissions sont prononcées par les instances compétentes des deux écoles (Comité d’Enseignement et de Recherche pour l’ENSAE).

 

Parcours de formation

Les parcours de double diplôme suivent tous un même schéma « 2+2 » : deux ans dans l’école partenaire (première année puis deuxième année) puis deux ans à l’ENSAE (deuxième puis troisième année). Dans le cas d’un élève ingénieur d’une école tierce faisant un double diplôme avec l’ENSAE :

  • Sur proposition de l’école partenaire, l’ENSAE admet l’élève ingénieur en deuxième année de l’ENSAE, en tant qu’auditeur libre.
  • L’élève suit l’ensemble des enseignements fondamentaux de la deuxième année, dans les mêmes conditions que les élèves de l’ENSAE.
  • A l’issue de cette année, le Comité d’Enseignement de l‘ENSAE admet l’élève à l’ENSAE si ses résultats ont été satisfaisants. La Direction des Etudes de l’ENSAE valide alors l’année passée en tant qu’auditeur libre, ce qui permet à l’élève de devenir élève ingénieur à l’ENSAE durant la troisième année d’école (la quatrième et dernière du parcours de double diplôme).
  • Les élèves suivant ces parcours ne peuvent en général pas bénéficier de la scolarité extérieure ni d’année de césure.
  • De façon générale, les élèves doivent valider les stages relevant de l’année en cours. Pour l’ENSAE, le stage d’application de fin de deuxième année, dont la validation est obligatoire pour la délivrance du diplôme ENSAE, est effectué sous convention avec l’école d’origine. Le stage de fin d’études est effectué à l’issue de la troisième année sous convention ENSAE.

Validation

Les notes obtenues à l’ENSAE en deuxième comme en troisième année sont transmises à la Direction des Etudes de l’école d’origine à la fin de chaque année scolaire. Dans la mesure où, au terme des deux années scolaires l’élève a satisfait aux conditions de résultats d’études en vigueur à l’ENSAE, l’ENSAE délivre le diplôme d’ingénieur de l’ENSAE. L’école d’origine décerne son propre diplôme d’ingénieur.

 

Droits de scolarité

Pendant la deuxième année de l’ENSAE, l’élève, considéré comme auditeur libre, est soumis aux règlements et obligations de l’ENSAE, où il s’acquitte des droits de scolarité en tant qu’auditeur libre. La Sécurité Sociale est réglée à une mutuelle, indifféremment à l’école d’origine ou à l’ENSAE. Pendant la troisième année, il acquitte les droits de scolarité en tant qu’élève de l’école.

 

Diplomation

S’agissant de l’attribution des diplômes d’ingénieur, l’école hôte est seule juge de la validation de la scolarité par les élèves de l’établissement d’origine. En particulier, les élèves concernés doivent remplir les conditions diplômantes de chaque école notamment en matière de mobilité internationale et d’exigences linguistiques.