Langues étrangères


L’apprentissage de deux langues et cultures étrangères contribue à l’excellence de la formation des élèves-ingénieurs de l’ENSAE, leur permettant de s’insérer ensuite facilement sur un marché du travail désormais globalisé.

 

La place de l’anglais dans la formation d’ingénieur

L’attribution du diplôme d’ingénieur statisticien économiste est liée à une bonne maîtrise de la langue anglaise. Concrètement, les élèves doivent avoir au moins le niveau B2 (Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues) en anglais pour obtenir le diplôme de l’école. Qu’il s’agisse du TOEIC, du TOEFL ou de tout autre test d’évaluation, le niveau doit être attesté par un centre certificateur extérieur à l’école. L’école permet aux élèves de s’inscrire (une fois) gratuitement à une session extérieure du TOEIC.

Par défaut, l’enseignement de l’anglais est obligatoire, toutefois, les élèves de troisième année qui ont justifié d’un niveau B2 en anglais, comme défini précédemment, peuvent être dispensés et suivre un autre enseignement. En première et deuxième année, les élèves qui ont une excellente maîtrise de l’anglais (niveau C1 minimum attesté), peuvent être dispensés et suivre les cours d’une autre langue.

Pour chaque année d’études, les élèves sont positionnés par niveau. Ils choisissent ensuite parmi une liste de cours d’anglais thématiques qui leur sont proposés.

Un challenge particulièrement stimulant pour les plus à l’aise dans la langue de Shakespeare : le tournoi de Debating organisé par la French Debating Association, dont l’édition 2017 a été remportée par l’équipe de l’ENSAE ParisTech (voir le lien ci-dessous). 

 

Les autres langues / Les langues ‘autres’ que l’anglais

Afin d’assurer la diversité de l’enseignement des langues, comme le prévoit les textes de cadrage européen, tout en constituant des groupes homogènes, les cours des langues ‘autres que l’anglais’, sont mutualisés par niveau et non par année.

Les groupes et niveaux (de ‘grands débutant’ à ‘avancé’) ouvrent selon la demande en début d’année. Une langue et un niveau peuvent ainsi ouvrir dès lors qu’au moins sept élèves en font la demande.

Au cours des cinq dernières années, l’école a ainsi pu dispenser des cours d’allemand, d’arabe, de chinois, d’espagnol, de FLE (Français Langue Etrangère), d’hébreu, d’italien, de japonais et de russe.

Pour marquer sa volonté forte d’internationalisation et de diversification, l’école permet aux élèves qui le souhaitent de suivre des cours de langues à l’extérieur dès lors que la langue ou le niveau de langue n’est pas proposé à l’ENSAE, ouvrant ainsi plus largement encore l’éventail des cours de langues proposé. (Les élèves doivent faire approuver, par l’école, la validité du cours suivi à l’extérieur avant la rentrée).