Finance et gestion des risques


Mastère spécialisé en Finance et gestion des risques

Le MS Finance et gestion des risques offre naturellement des débouchés vers les établissements financiers, essentiellement banques, sociétés de gestion, investisseurs institutionnels, compagnies d’assurance, mais aussi sociétés spécialisées en conseil, commissaires aux comptes, concepteurs de logiciels informatiques, etc. Son socle est constitué des spécialisations de dernière année du cycle ingénieur de l’Ensae ParisTech « Gestion des risques et régulation » et « Finance de marché », très reconnues dans le milieu financier. Les diplômés du MS finance auront de solides bases en mathématiques financières ; ils seront ouverts et pluridisciplinaires ; ils maîtriseront à la fois les aspects de la modélisation statistique en finance, et les problématiques comptables et réglementaires de la gestion des risques. Ils sont susceptibles de travailler en interface avec les directions comptables, les directions financières, les directions des risques, les Commissaires aux comptes, les superviseurs etc. Ces derniers doivent désormais faire appel à des équipes d’ingénieurs « quants » de haut niveau pour comprendre et appliquer des règles prudentielles (Bâle II, règles comptables IFRS) complexes faisant appel à des outils mathématiques développés par l’industrie financière.

La gestion des risques au cœur d’une palette de métiers. Le gestionnaire des risques (risk manager) est chargé d’évaluer l’exposition de la banque aux différentes catégories de risque. Il doit évaluer et faire respecter les contraintes réglementaires. Il doit disposer de compétences dans la modélisation des risques, notamment de crédit, et leurs interdépendances. Au sein des banques et des compagnies d’assurance, les gestionnaires actif-passif (ALM manager) mesurent les risques de taux et de liquidité du bilan, analysent les engagements de la société et réalisent des études en vue d’aider à la mise en place de stratégies financières globales. Chargé de l’évaluation des risques de défaillance des emprunteurs, le spécialiste de l’octroi de crédit (credit officer) doit disposer de bonnes connaissances des modèles de scores de crédit et de leurs limites éventuelles. Les gestionnaires de portefeuille (asset manager) doivent choisir la bonne combinaison de titres en vue de maximiser le rendement de l’investisseur, compte tenu d’un niveau de risque donné. Ils sont employés dans l’ensemble du secteur des services financiers, par les banques, les sociétés de fonds d’investissement, les compagnies d’assurance, mais aussi par les grandes entreprises pour la gestion de la trésorerie et la couverture des risques de change et de taux. Les ingénieurs financiers (structurer) sont chargés d’élaborer les montages financiers et juridiques en réponse aux besoins de la clientèle. Le plus souvent au contact direct des activités de marché, ils ont un rôle de conseil opérationnel auprès des traders. Ces postes requièrent des compétences à mi-chemin entre celles des traders et des « quants » traditionnels.

La formation

435 heures d’enseignement / Un stage de 4 à 6 mois

La formation débute fin août / début septembre. Le stage de fin d’études peut être commencé tôt s’il est effectué à temps partiel.

Environ 50 % des cours sont assurés par les enseignants permanents, 10 % par des enseignants externes et 40 % par des professionnels (issus de BNP Paribas, Société Générale, Natixis, Mazars, Crédit Agricole, EDF, HSBC, Deloitte, OCDE, etc.)

Bloc d’harmonisation (140h, 5 ECTS)

  • Séries temporelles
  • Econométrie
  • Introduction à SAS et R
  • Introduction à l’apprentissage statistique
  • Statistique mathématique
  • Introduction à la finance mathématique
  • Intégration au mastère et au projet associé

Cours obligatoires du premier semestre (115h, 14 ECTS)

  • Econométrie de la finance
  • Introduction à la gestion des risques
  • Valorisation et couverture de produits dérivés
  • C++
  • Instruments Financiers

Options de spécialisation du premier semestre (40 à 65h, 6 à 10 ECTS)

  • Duration models
  • Big data et droit des données
  • Entrepreneuriat 1
  • Gestion de portefeuille
  • Gestion des risques de l’énergie
  • Mesures de risques
  • Dynamic Statistical Models with Hidden Variables
  • Machine learning avec Python
  • Trading algorithmique

Cours obligatoires du second semestre (70h, 12 ECTS)

  • Dérivés de crédit
  • Gestion actif passif bancaire
  • Méthodes numériques en ingénierie financière
  • Modèles de la courbe des taux d’intérêt

Options de spécialisation du second semestre (35 à 55h, 6 à 10 ECTS)

  • Droit des banques et des marchés financiers
  • Econometrics of Commodity and Asset Pricing
  • Entrepreneuriat 2
  • Entrepreuneuriat digital
  • Finance verte
  • Nouvelles normes comptables et réglementation financière
  • Programmation GPU
  • Risque de volatilité et validation de modèles de pricing de produits dérivés
  • Théorie des valeurs extrêmes

A qui s’adresse le MS Finance et gestion des risques ?

Le recrutement standard correspond à des étudiants ou professionnels avec un Bac+5 (Master 2 ou équivalent) et venant acquérir un complément de formation leur permettant d’être compétitifs sur le marché de l’emploi. Il est conseillé d’avoir un niveau M1 ou M2 en mathématiques appliquées, statistiques, ou finance mathématique, ou diplôme d’ingénieur ou d’école de commerce avec contenu mathématique ou statistique conséquent. Un bloc d’harmonisation en début de cursus (fin août à début octobre) vise à transmettre un socle minimal de connaissances nécessaires au bon suivi des cours de troisième année.


Les frais de scolarité

Le coût de la formation est fixé :

  • à 14 000 € pour les professionnels, les entreprises ou les administrations ;
  • à 9 500 € pour les étudiants en continuation d’études ou les demandeurs d’emploi.