visud28.jpg
pa32.jpg

Profil

La voie Prévision et politiques économiques forme des économistes quantitatifs à dominante macroéconomique.

Certains élèves choisiront de se spécialiser dans l'analyse, la mise en oeuvre et l'évaluation des politiques économiques. Ils en approfondiront les différentes composantes en suivant des cours de politique monétaire, politique fiscale, économie internationale, marché du travail, économie de l'environnement, économie du développement. D'autres élèves choisiront le domaine de la prévision et de la macroéconomie financière. Ils approfondiront les méthodes d'économétrie des séries temporelles, les stratégies de politique monétaire, mais aussi la finance quantitative (en particulier la gestion d'actifs et la gestion des risques).

Métiers

Les décisions des grandes institutions publiques et privées s’inscrivent dans un environnement complexe, fluctuant et incertain. Dans ce contexte, l’économiste, à travers ses capacités de modélisation, est indispensable pour comprendre les enjeux et les conséquences d’une décision envisagée. Grâce à leur capacité d’analyse, leurs compétences en macroéconomie et en économétrie, les économistes formés à l’ENSAE ont un profil très recherché.

Les activités d’analyse et de prévision de la conjoncture économique, au sein de l’administration publique ou des acteurs privés, requièrent la maîtrise de cadres d’analyse et de grilles de lecture enseignées à l’ENSAE, en particulier la macroéconométrie.

Le conseil en politique économique et l’évaluation des politiques publiques jouent un rôle clé dans la conduite de l’action de l’État et son appréciation par l’ensemble des acteurs économiques. La tâche de l’économiste se situe à plusieurs niveaux. Il s’agit d’abord de faire appel à la théorie économique pour apprécier les implications possibles d’une mesure de politique économique. Il s’agit ensuite, en recourant à la modélisation, de produire des prévisions quantitatives. Enfin, lorsqu’une politique publique a été mise en œuvre, l’utilisation de techniques économétriques permet d’en évaluer l’efficacité.

La voie Prévision et Politiques Économiques conjugue des enseignements théoriques et appliqués en économie à l’acquisition de techniques poussées en économétrie. Elle offre une formation cohérente et complète dans les domaines de l’analyse et de la modélisation macroéconomiques, et de leur application aux problèmes de prévision et de politique économique. Les diplômés de l’ENSAE s’insèrent dans les administrations publiques (INSEE, Ministère de l’Économie, des Finances et de l’Industrie, Ministère du Travail et de l’Emploi) ; les banques centrales (Banque de France, Banque Centrale Européenne) ; les autorités de régulation (ACPR) ; les instituts de conjoncture (OFCE, COE-Rexecode) ; les cabinets de conseil en prévision et prospective économiques ; les grandes entreprises, en particulier les banques (BNP-Paribas, Crédit Agricole, Société Générale, Goldman Sachs, Morgan Stanley, Deutsche Bank), mais aussi les compagnies d’assurance et les Hedge Funds ; et les organisations nationales (AFD) et internationales (FMI, Banque mondiale, OMC, OCDE, Commission Européenne).

Il convient de préciser que les métiers du public (INSEE, ministères, banques centrales) et du privé ne sont pas cloisonnés. Au contraire, l’expérience acquise dans la fonction publique par un diplômé de l’ENSAE, par exemple dans le cadre d’un contrat de droit privé, est souvent fortement valorisée par les banques, les instituts de conjoncture, voire les départements spécialisés des grandes entreprises. De plus, il est possible d’évoluer au sein des banques vers les métiers de la finance après avoir occupé un poste d’économiste ; dans cette perspective, il peut être pertinent de se constituer à l’ENSAE un profil sur mesure d’économiste financier en choisissant des cours optionnels de finance.

Voir les cours de la voie.


logo-paristech.jpg