visud35.jpg
h10.jpg

Profil

Les enseignements de la voie Marchés et entreprises couvrent de nombreux aspects de la vie des entreprises :
— fonctionnement des marchés : interactions d’une entreprise avec ses concurrents, clients et fournisseurs, stratégies de croissance et d’innovation, etc. ;
— relations avec les consommateurs finaux : politiques de tarification, actions marketing, stratégie en matière de publicité, etc. ;
— gouvernance et stratégie financière : décisions et financement en matière d’investissement, méthodes de valorisation, LBO, fusions et acquisitions ;
— gestion interne : pilotage, contrôle de gestion, ressources humaines, etc. ;
— environnement juridique : droit des sociétés, de la concurrence, de la propriété intellectuelle, etc.
Plusieurs cours mettent l’accent sur des secteurs de l’économie particulièrement stratégiques, qui sont appelés à se développer ou à évoluer dans leur organisation : énergie, environnement, e-commerce, santé, transport.

La voie prépare ainsi les étudiants à occuper des responsabilités de haut niveau dans des grandes entreprises (services économiques et les directions financières) mais aussi à participer au développement de jeunes entreprises innovantes. Les étudiants trouveront également des débouchés dans des organismes financiers, des cabinets de conseil et d’études économiques, des cabinets juridiques, des administrations nationales ou internationales et des autorités de régulation.

Métiers

Une première catégorie de métiers a trait à la conception et à l’évaluation de stratégies marketing innovantes, notamment de nouveaux systèmes de tarification. L’apparition de bases de données massives (“big data”) permet de mieux comprendre les comportements de demande des consommateurs. De ce point de vue, il existe une grande proximité méthodologique entre le marketing quantitatif et l’économie industrielle empirique. La connaissance de la demande doit permettre aux entreprises d’optimiser leur offre, notamment leurs offres tarifaires dynamiques (revenue management). Ces évolutions ont historiquement concerné quelques secteurs particuliers (transport aérien ou ferroviaire, plateformes de réservation de chambres d’hôtels, etc.), mais elles tendent maintenant à se généraliser à de vastes pans de l’économie. Dans le même temps, les entreprises sont de plus en plus désireuses de mesurer ex post l’efficacité de leurs actions marketing – un domaine dans lequel les méthodes économétriques développées pour l’évaluation des politiques publiques trouvent une nouvelle application.

Une deuxième catégorie de métiers a trait à l’économie industrielle et au fonctionnement des marchés. Il peut par exemple s’agir, en lien avec les régulateurs, d’analyser les effets d’une opération de concentrations ou de s’assurer que les pratiques tarifaires d’une entreprise sont conformes aux règles de concurrence.

De manière générale, une compréhension précise de l’organisation de l’entreprise et une formation approfondie en économie industrielle et en gestion des risques de marché donnent accès aux métiers du conseil, qu’il s’agisse de conseil en organisation (par exemple améliorer la structure d’une entreprise à la suite d’une fusion-acquisition) ou de conseil en stratégie (par exemple conseiller les entreprises sur leur stratégie de croissance).

Une dernière catégorie de métiers traite de la finance d’entreprise, un domaine qui s’appuie de plus en plus sur des profils scientifiques, de type école d’ingénieurs à composante financière. Avec la réforme des normes comptables qui a enrichi les métiers de la finance d’entreprise en y diffusant des logiques de marché, c’est désormais toute une palette de métiers qui s’ouvre aux étudiants ayant choisi la voie "Marchés et entreprises", de la gestion des opérations de court terme (trésorerie, besoin en fond de roulement, risques de change et de taux) aux politiques financières de long terme (valorisation, structure du financement, appréciation des risques de faillite et des performances, développement stratégique).

En résumé, la voie "Marchés et Entreprises" donne aux étudiants une vision globale et stratégique de l’entreprise et de son environnement. Elle leur permet d’acquérir des compétences opérationnelles dans une vaste gamme de métiers et de secteurs d’activité. Elle offre également des bases théoriques et économétriques solides aux étudiants qui souhaitent poursuivre leurs formation par un doctorat en économie et se diriger ensuite vers des carrières académiques.

Voir les cours de la voie.


crest.jpg