visud14.jpg
i9.jpg

L’ENSAE ParisTech est partie prenante de l’alliance des grandes écoles pour créer un pôle, dédié à la science et à la technologie, complémentaire de celui de l’Université Paris-Saclay sur le plateau de Saclay.

Lors de son discours du 25 octobre 2017 sur le campus de Paris-Saclay, le Président de la République a "consacré pleinement" et "gravé dans le marbre" la "voie choisie par les acteurs" consistant à créer "deux pôles complémentaires liés par des éléments de transversalité" :

  • d’une part, une "université de recherche intensive intégrée, portant la marque 'Université Paris-Saclay', dont l’université Paris-Sud est la pierre d’angle", l’UVSQ et Évry devant "s’y adjoindre", avec l’ENS Paris-Saclay, l’IOGS et CentraleSupélec ; ;
  • et d’autre part, une "alliance de grandes écoles" entre "Polytechnique, l’Ensta ParisTech, l’Ensae ParisTech, Télécom ParisTech, Télécom SudParis", qui "délivrera tous les niveaux de diplômes" et "devra évoluer vers un MIT ou une EPFL à la française".

Photo Macron discours serre annonce

Vidéo du discours d’Emmanuel Macron : https://www.dailymotion.com/video/x665l02

L’ENSAE est donc embarquée avec l’Ecole polytechnique, l’ENSTA ParisTech, Télécom ParisTech et Télecom Sud Paris dans ce projet bipolaire du plateau de Saclay. HEC souhaite devenir un partenaire privilégié de cette alliance et Agro devrait se déterminer très rapidement. Le Conseil d’administration de l’ENSAE a déjà débattu de ce sujet en septembre et devra donner sa confirmation définitive en novembre.

Le Président de la République a précisé que ce nouveau pôle aurait tous les niveaux de diplôme et a d’ailleurs salué la mise en place du Bachelor de l’X. Il nous demande de prendre notre part de l’enjeu du premier cycle et de porter attention à son ouverture sociale.

Il doit être bien clair qu’il n’est pas question de défaire ce qui marche dans la COMUe actuelle de Paris Saclay et qui a souvent pris beaucoup de temps à organiser. Les Masters et écoles doctorales pourront être co-accréditées entre les deux pôles ; un travail important d’inventaire et de réflexion doit être mené collectivement. Les organismes de recherche ont reçu notamment pour tâche d’être le ciment entre les deux pôles du plateau.

Enfin, Emmanuel Macron a indiqué qu’il n’était plus temps maintenant de tergiverser. Avec ses partenaires, l’ENSAE s’engage dans l’action.


Logo-Crest-s.jpg