La sociologie à l’ENSAE


La sociologie dans le cycle ingénieur

En première année, les élèves issus des concours mathématiques suivent un cours d’introduction aux sciences sociales.

En deuxième année, les élèves peuvent suivre un cours électif plus avancé de sociologie, un projet de sociologie ainsi qu’un cours de fabrication d’enquête dans une optique sociologique.

En troisième année, le module Économie et sociologie quantitatives de la voie Data science offre des cours avancés de sociologie : sociologie des inégalités, sociologie des pratiques culturelles, sociologie de l’immigration, séminaire de sociologie quantitative, méthodes quantitatives avancées en sociologie…

Ces cours s’accompagnent d’une offre de cours d’économétrie et de data science.

Pour élargir encore l’offre d’enseignements en sociologie, les élèves peuvent suivre en parallèle de la troisième année de l’ENSAE le master Sociologie quantitative et démographie.

Je veux devenir sociologue, pourquoi faire l'ENSAE ?

Être chercheur appliqué ou chargé d’études, c’est contribuer à éclairer le débat public en l’alimentant avec des travaux scientifiques solides, fondés sur une analyse rigoureuse des données. Que ce soit  dans la recherche académique ou dans un contexte professionnel d’aide à la décision en entreprise ou au sein de l’administration, la formation ENSAE vous permettra d’acquérir des bases quantitatives très solides qui feront la différence, combinées avec vos connaissances des littératures théoriques et appliquées.

L’enseignement de la sociologie à l’ENSAE fait un usage intensif de l’exploitation des données. Sans exclure les approches qualitatives, également importantes en sociologie, l’accent est mis sur la maîtrise avancée des méthodes d’analyse des données, qui identifie très fortement la formation à l’ENSAE : le diplômé de l’ENSAE est reconnu pour sa capacité à maîtriser une large gamme d’outils statistique, quel que soit le domaine d’application. Ceci implique d’acquérir une large culture en statistique mathématique, en informatique et en économétrie, et partant une excellente compréhension de la théorie des probabilités. Cette maîtrise s’acquiert par la manipulation des données et des méthodes.

Quelle que soit la littérature à laquelle il se réfère, le chargé d’études doit être un statisticien appliqué accompli, apte à manipuler les bases de données et à en tirer des conclusions pour la décision. Et connaître la littérature existante en profondeur est la condition pour aborder de façon structurée et efficace une question donnée.

Bien sûr, les compétences requises en sciences sociales ne se limitent pas aux aspects formalisés et quantitatifs. Ces outils ont leurs limites et des approches plus qualitatives sont également utilisées. Mais connaître les outils en profondeur, aux frontières de la recherche, permet d’interpréter les résultats avec le recul nécessaire lorsqu’il s’agit d’éclairer la décision.

L'économétrie et la data science dans la formation en sociologie à l'ENSAE

La formation à l’ENSAE est faite d’aller-retours entre théorie et données. Inversement, l’exploitation seule des données ne suffit pas à fournir une analyse des comportements ou des phénomènes à l’oeuvre. Or cette dimension d’interprétation est cruciale pour la décision, car elle permet de cibler correctement les outils stratégiques à mobiliser (par les entreprises, par l’État).

Les données sont devenues une matière première essentielle pour les acteurs économiques : les technologies numériques, présentes dans tous les secteurs d’activité, génèrent des flux colossaux d’information. L’enjeu pour les grandes entreprises, les institutions financières, les pouvoirs publics, les startups, est de tirer parti de ces données pour prévoir, évaluer et décider. Les diplômés de l’ENSAE sont plus que jamais recherchés pour leur capacité à modéliser les phénomènes économiques, sociaux et financiers avec les outils scientifiques les plus récents, et surtout à donner du sens aux données.

Au-delà des compétences requises pour traiter d’énormes volumes de données en utilisant les algorithmes et les outils informatiques les plus adaptés (« big data »), c’est désormais la capacité à analyser ces données grâce à la connaissance approfondie des domaines d’application (finance, assurance, économie, marketing…) qui fait la différence (« smart data »). Cette connaissance permettre d’intégrer à l’analyse des données une information qui rendra leur exploitation plus performante.

Peut-on faire de la recherche en sociologie après l'ENSAE ?

La formation à l’ENSAE donne un bagage de très haut niveau en sciences sociales et en économétrie. Les élèves peuvent suivre un master de recherche en troisième année (le Master Sociologie quantitative et démographie) et poursuivre en doctorat, notamment dans les laboratoires du CREST, le centre de recherche en économie et statistique.

Le master Sociologie quantitative et démographie

Le master sociologie quantitative et démographie est proposé en partenariat avec l’ENS Paris Saclay et l’Université Versailles Saint Quentin.

Quels sont les débouchés dans le domaine des politiques publiques ?

La formation en sciences sociales quantitatives de l’ENSAE vous donne d’excellentes chances de succès au concours d’administrateur Insee, ce qui vous permet ensuite de faire une carrière dans la statistique publique (Insee, services statistiques ministériels tels que Drees (santé) et Dares (travail)), ou dans des organismes publics ou privés comme l’INED, le Crédoc…

Le diplôme de l’ENSAE vous permettra d’exercer le métier de chargé d’études dans les mêmes organismes, il est préférable cependant de passer les concours de la fonction publique pour y mener une carrière vous conduisant à exercer des responsabilités.

Le doctorat est une autre voie d’accès à ces métiers de chargé d’études, pour les élèves qui ne souhaiteraient pas s’engager dans une carrière académique.

Qui sont les professeurs de l'ENSAE en sociologie ?

Les enseignant-chercheurs, de très haut niveau, enseignent la plupart des cours magistraux fondamentaux, et les cours les plus académiques de master et doctorat. Ils effectuent leur recherche au sein du CREST (Centre de recherche en économie et statistique), l’unité mixte de recherche ENSAE-X-CNRS-ENS.

Des professionnels (Insee, ministères…). Des universitaires.

Formation d'ingénieur ou master en sociologie ?

Les masters peuvent être suivis en parallèle de la troisième année par les élèves souhaitant approfondir un domaine spécifique, notamment en vue de commencer un doctorat à la fin de leur scolarité à l’ENSAE. Le double cursus ingénieur-master recherche est facilité par le fait qu’une partie des cours est commune entre le cycle ingénieur et les masters.

Le cycle ingénieur est conçu pour vous préparer à la vie professionnelle. Il est orienté vers les métiers, et propose pour cela une formation pluridisciplinaire de haut niveau (économie, mathématiques appliquées, informatique, langues…) préparant aux carrières dans le monde professionnel. Les masters sont conçus pour offrir des cours complémentaires de niveau recherche dans une discipline donnée (économie, data science…), et préparent ainsi aux métiers de la recherche. Le diplôme d’ingénieur délivre ainsi un spectre de compétences plus large, et les masters une formation plus approfondie mais sur un champ plus étroit.

Selon que vous privilégiez une insertion rapide sur le marché du travail ou une poursuite d’études en thèse, vous pourrez choisir d’effectuer la dernière année d’études en alternance, sous « contrat de professionnalisation », ou bien de suivre un master en double cursus.

Pourrai-je intégrer l'ENSAE sur titre après une ENS ?

Oui, il existe des conventions de double diplôme entre l’ENSAE et les ENS. L’admission se fait sur titre en 2ème année. Il faut être conscient que le fait de ne pas avoir suivi la première année d’école impliquera un effort important de remise à niveau en mathématiques appliquées, notamment en optimisation, probabilités, statistique mathématique, informatique.

Faire une thèse en sociologie au CREST

La recherche en sociologie à l'ENSAE