Deuxième année


La deuxième année est l’année pivot, pendant laquelle les élèves apprennent les disciplines fondamentales de l’école tout en mûrissant leur projet académique et professionnel.

Elle est structurée autour des enseignements de tronc commun en statistique, économétrie, macroéconomie et microéconomie qui constituent le socle de la formation dispensée à l’École. L’anglais et une seconde langue sont obligatoires.

Une place substantielle est laissée aux enseignements optionnels (électifs). En deuxième année, les élèves doivent penser leurs choix de cours en termes d’orientation professionnelle.

Le choix des électifs permet de constituer des parcours combinant dans des proportions variables les enseignements d’économie et de mathématiques, en vue de s’orienter vers différents groupes de métiers.  Les parcours-types sont les suivants :

  • macroéconomie approfondie
  • microéconomie approfondie
  • économie et finance
  • économie et sociologie
  • mathématiques et finance
  • statistique approfondie

La formation théorique est complétée par un projet collectif, le groupe de statistique appliquée, et par des enseignements d’ouverture destinés à donner aux élèves les repères de culture économique et juridique indispensables à l’économiste.

L’année se conclut par un stage d’application.

 

Vue d'ensemble

La deuxième année de l’ENSAE ParisTech est structurée autour des enseignements de tronc commun en statistique, économétrie, macroéconomie et microéconomie qui constituent le socle de la formation dispensée à l’École. L’année se conclut par un stage d’application.

Enseignements obligatoires de tronc commun

Au premier semestre, les principes théoriques de la modélisation statistique sont présentés dans le cours de statistique 1. Le cours d’économétrie 1 présente le modèle de régression linéaire en insistant autant sur les propriétés asymptotiques des estimateurs, sur les méthodes de correction de l’hétéroscédasticité et de l’endogénéité que sur l’interprétation des résulats. Le cours de microéconomie 1 aborde des questions comme les asymétries d’information, les défaillances de marché et la rationalité limitée des consommateurs. Le cours de macroéconomie 1 présente les modèles dynamiques classiques de la macroéconomie, au travers de deux thèmes principaux : la croissance de long terme et les effets de la politique budgétaire.

Au second semestre, les cours d’économétrie 2 et de séries temporelles linéaires élargissent la palette des méthodes d’analyse empirique. Le premier décrit les méthodes les plus fréquemment utilisés dans l’étude de données individuelles : panels, méthode des moments généralisée, différences de différences, modèles à variable dépendante qualitative, modèles de sélection. Le second traite de l’analyse des séries macroéconomiques et financières. Il présente les modèles usuels de séries univariées et multivariées et les méthodes d’estimation correspondantes.

Les élèves mettent en pratique ces méthodes dans le cadre de tutoriaux, projets menés en petits groupes en parallèle des travaux dirigés, et surtout du groupe de statistique appliquée, où ils traitent un sujet sous la direction d’un chercheur ou d’un professionnel.

Le cours de comptabilité et analyse financière offre une initiation à la comptabilité et présente des bases de stratégie financière d’entreprise. Enfin, tous les élèves suivent un cours d’introduction au droit, la compréhension de l’environnement juridique de l’économie étant indispensable pour des cadres appelés à exercer des responsabilités dans le secteur public ou le secteur privé.

Enseignements semi-obligatoires

Au premier semestre, les élèves doivent choisir au moins un enseignement d’informatique qui les initie à un langage de programmation et à l’issue duquel ils rédigent un mémoire :

  • Le cours de C++ introduit un langage et une méthodologie de développement incontournables en ingénierie financière et statistique. Le cours de C++ est essentiel pour les élèves se destinant aux métiers les plus techniques de la finance de marché ou de la statistique.
  • Les cours de Python pour le data scientist et pour l’économiste : un langage qui prend de plus en plus d’importance dans le monde des data scientists et des économistes.

Au second semestre, les élèves doivent choisir au moins un enseignement d’économie qui leur permet de parfaire leur formation en macroéconomie ou en microéconomie.

  • Le cours de macroéconomie 2 : fluctuations présente l’analyse des fluctuations économiques de court terme par opposition au cours de macroéconomie 1 du tronc commun qui concerne surtout les équilibres de long terme. C’est un prérequis pour les élèves s’orientant vers la voie Prévision et Politiques Économiques.
  • Le cours de microéconomie 2 : économie industrielle fournit une première analyse des interactions stratégiques sur les marchés. C’est un prérequis de la voie Business Analytics qui croise interactions stratégiques et problèmes informationnels pour modéliser le fonctionnement des marchés.
  • Le cours de microéconomie de la finance est une introduction à l’économie financière. Il est particulièrement recommandé aux élèves se destinant à la voie Business Analytics, mais aussi aux élèves envisageant une spécialisation en finance ou en actuariat.

Ils doivent également suivre au moins un enseignement de statistique.

  • L’introduction au machine learning est un prérequis pour la voie Data Science, Statistique et Apprentissage. Il initie les élèves aux techniques d’apprentissage statistique (algorithmes de classification, de régression, etc.).
  • Le cours de statistique 2 est également un prérequis pour la voie Data Science, Statistique et Apprentissage. Il approfondit la théorie de l’estimation et des tests. Il donne un bagage théorique solide pour aborder les cours de statistique et d’économétrie avancées de troisième année.

Enseignements optionnels

Au premier semestre, les élèves doivent choisir deux cours optionnels parmi cinq.

  • Le cours d’instruments financiers permet aux élèves intéressés par l’actuariat et la finance d’acquérir dès la deuxième année les techniques fondamentales de l’actualisation et de l’évaluation des risques, et passe en revue sous un aspect pratique les principaux produits.
  • L’introduction aux processus présente les notions de processus en temps discret puis continu, outils probabilistes fondamentaux pour la finance comme pour la bio-statistique. Il facilite aussi la compréhension de ces notions dans le cadre (continu) du calcul stochastique.
  • Le cours de sociologie initie les élèves à l’analyse des inégalités à travers quelques thèmes de prédilection et une littérature contemporaine de sociologie internationale. Il intéressera notamment les élèves se destinant à la voie Data Science, module Économie et Sociologie Quantitatives.
  • Le cours de sondages permet de se familiariser avec les différentes phases d’une enquête : échantillonnage, redressement et estimation.
  • Le cours de théorie des jeux développe de façon complète un outil méthodologique essentiel pour l’analyse économique, dont la présentation est esquissée dans le cours de microéconomie de tronc commun. Il est préférable d’avoir suivi ce cours avant la voie Business Analytics.

Au second semestre, les élèves doivent choisir trois cours optionnels parmi neuf.

  • Le cours de commerce international et globalisation reprend l’ensemble des théories de l’échange international, des théories les plus classiques jusqu’aux développements récents s’appuyant sur les hypothèses de concurrence imparfaite. Il est recommandé aux élèves se destinant à la voie Prévision et Politiques Économiques.
  • Le cours de fabrication d’enquêtes développe par la pratique une expertise et un regard réflexif sur la construction des données. Après des lectures et un terrain exploratoires, les élèves élaborent collectivement un questionnaire sur un thème imposé et en assurent la passation. Il intéressera notamment les élèves se destinant à la voie Data Science et Sciences Sociales.
  • Les groupe de lecture en économie et sociologie constituent une approche par projet de la modélisation économique ou sociologique.
  • L’introduction à la finance mathématique présente les fondements des mathématiques financières et met en place le cadre théorique dans lequel se fait l’évaluation par arbitrage et la modélisation des produits financiers. Il nécessite un excellent niveau général en mathématiques. C’est un prérequis pour les voies Actuariat ainsi que Finance et gestion des risques.
  • Le cours d’optimisation dynamique propose une introduction à la programmation dynamique, illustrée par diverses applications (en économie : tarification dynamique, revenue management, problèmes de lissage de consommation en macroéconomie, etc.).
  • Les séminaires d’économie appliquée illustrent les problématiques économiques abordées en macroéconomie et en microéconomie sous un angle très appliqué, afin de dispenser la culture économique (faits stylisés, institutions, problématiques) que doit posséder l’économiste. Ils entraînent aussi les élèves à l’exercice de synthèse écrite et aux méthodes d’exposé oral.
  • Les séminaires de modélisation statistique présentent des applications concrètes des probabilités et des statistiques. Les thèmes abordés pourront traiter d’écologie, environnement, épidémiologie, génétique, industrie, physique, etc.
  • Le cours de simulation et Monte Carlo présente les méthodes de simulation de variables aléatoires et les méthodes de Monte Carlo et quasi Monte Carlo. Ces méthodes sont parmi les plus performantes et les plus employées pour valoriser les produits financiers complexes.
  • Le cours de théorie du risque présente des modèles de coûts et fréquences des sinistres utilisés en actuariat. Il insiste particulièrement sur la modélisation des risques extrêmes, prérequis pour les voies Actuariat.

Il est possible de suivre au plus un séminaire sur le semestre.

Tout au long de l’année, les cours d’anglais et de seconde langue sont obligatoires. Comme en première année, les élèves suivent obligatoirement des cours d’anglais ainsi qu’une deuxième langue optionnelle, au choix. En fin de deuxième année, les élèves passent le TOEIC (Test of English for International Communication). Un score minimal de 785 est nécessaire pour obtenir le diplôme de l’école.

Les enseignements de compétences relationnelles au travail visent à doter les étudiants des compétences communicationnelles et managériales leur permettant de mettre pleinement en œuvre leurs connaissances techniques dans le milieu professionnel. Chaque étudiant devra suivre deux modules, au choix parmi quatre : travailler en équipe ; savoir présenter et élaborer un support ; construire son projet professionnel ; savoir se présenter et préparer un entretien.

Les étudiant pratiquent obligatoirement un sport.

Cours du premier semestre

Matière Heures (cours+TD) ECTS
UE2-01A – Harmonisation 2AD 2
Initiation à R et à SAS 0+12 0
LaTeX 0+6 0
Macroéconomie 7,5+0 0,5
Microéconomie 7,5+0 0,5
Théorie des probabilités 18+7,5 1
UE2-01B – Stage d’ouverture 2
Stage d’ouverture 2
UE2-02 – Fondamentaux de statistique 8
Econometrics 1 19,5+18 4
Statistique 1 19,5+18 4
UE2-03 – Fondamentaux d’économie 8
Macroéconomie 1 19,5+18 4
Microéconomie 1 19,5+18 4
UE2-04 – Options S1 : 3 cours dont 1 projet informatique 7
C++ 12+12 2
Python pour le data scientist 12+12 2
Python pour l’économiste 12+12 2
Instruments financiers 19,5+0 2,5
Introduction aux processus 21+15 2,5
Sociologie 19,5+0 2,5
Sondages 18+12 2,5
Théorie des jeux 18+12 2,5
UE2-05 -Langues et sport 5
Anglais 1h30/sem 2
Autre langue 1h30/sem 2
Sport séance hebdo 1
TOTAL PREMIER SEMESTRE 30

Cours du second semestre

Matière Heures (cours+TD) ECTS
UE2-06 – Groupe de statistique appliquée 6
Groupe de statistique appliquée 6
UE2-07 – Économétrie avancée 6
Économétrie 2 18+18 3
Séries temporelles linéaires 18+18 3
UE2-08 – Analyse financière, comptabilité et droit 3,5
Comptabilité et analyse financière 18+12 2
Introduction au droit 12+0 1,5
UE2-09 – Options S2 : 5 cours dont une d’économie et une de statistique 7,5
Au moins une option d’économie parmi : 
  • Macroéconomie 2 : fluctuations
13,5+10,5 1,5
  • Microéconomie 2 : économie industrielle
12+12 1,5
  • Microéconomie de la finance
18+0 1,5
Au moins une option de statistique parmi:  1,5
  • Introduction au machine learning
15+9 1,5
  • Statistique 2
15+12 1,5
Commerce international et globalisation 18+6 1,5
Fabrication d’enquêtes 18+0 1,5
Groupe de lecture en économie et sociologie 1,5
Introduction à la finance mathématique 18+12 1,5
Optimisation dynamique 18+6 1,5
Séminaire d’économie appliquée 18+0 1,5
Séminaire de modélisation statistique 18+0 1,5
Simulation et Monte Carlo 13,5+9 1,5
Théorie du risque 15+6 1,5
UE2-10 – Langues 4
LVE 1 1h30/sem 2
LVE 2 1h30/sem 2
UE2-11 – Sport et compétences relationnelles  3
Sport séance hebdo 1
Compétences relationnelles pour le travail 18h 2
TOTAL DEUXIEME SEMESTRE 30

Cours facultatif

Matière Heures (cours+TD) ECTS
VBA 6 0

Parcours et voies de spécialisation

Parcours types

Dans leurs choix d’options, les étudiants peuvent s’appuyer sur différents « parcours type ».

  • Parcours « macroéconomie approfondie » : Python ; théorie des jeux ; instruments financiers ; macroéconomie 2 : fluctuations ; commerce international et globalisation et éventuellement, groupe de lecture en économie ou sociologie ; optimisation dynamique ; séminaire d’économie appliquée.
  • Parcours « microéconomie approfondie » : Python ; théorie des jeux ; instruments financiers ; microéconomie 2 : économie industrielle ; microéconomie de la finance ; optimisation dynamique et, éventuellement groupe de lecture en économie ou sociologie ; séminaire d’économie appliquée.
  • Parcours « économie et finance » : instruments financiers ; introduction aux processus ; microéconomie de la finance et, éventuellement, introduction à la finance mathématique : optimisation dynamique ; théorie du risque.
  • Parcours « économie et sociologie » : Python ; sociologie ; sondages ; fabrication d’enquêtes ; groupe de lecture en économie ou sociologie et, éventuellement, séminaire d’économie appliquée ; séminaire de modélisation statistique ; macroéconomie 2 : fluctuations ; microéconomie 2 : économie industrielle.
  • Parcours « mathématiques et finance » : C++, instruments financiers ; introduction aux processus ; introduction à la finance mathématique ; microéconomie 2 : économie industrielle et, éventuellement, microéconomie de la finance ; optimisation dynamique ; théorie du risque.
  • Parcours « statistique approfondie » : introduction aux processus ; sondages ; introduction au machine learning ; simulation et Monte Carlo ; séminaire de modélisation statistique et statistique 2.

Prérequis pour les voies de spécialisation de 3e année

Voie Actuariat

  • Cours obligatoires : instruments financiers ; introduction à la finance mathématique ; théorie du risque
  • Cours conseillé : microéconomie de la finance

Voie Business analytics

  • Cours obligatoire : microéconomie 2, économie industrielle
  • Cours conseillés : sondages ; théorie des jeux

Voie Data science et sciences sociales

  • Cours conseillés : introduction aux processus ; sondages ; sociologie ; fabrication d’enquêtes ; séminaire d’économie appliquée ; séminaire de modélisation statistique ; Python

Voie Data science, statistique et apprentissage

  • Cours obligatoires : introduction au machine learning ; statistique 2 ; simulation et Monte Carlo
  • Cours conseillés : Python ; introduction aux processus ; séminaire de modélisation statistique

Voie Finance et gestion des risques

  • Cours obligatoires : instruments financiers ; introduction aux processus ; introduction à la finance mathématique ; simulation et Monte Carlo
  • Cours conseillés : C++ ; microéconomie de la finance ; optimisation dynamique ; théorie du risque

Voie Prévision et politiques économiques

  • Cours obligatoire : macroéconomie 2, fluctuations
  • Cours conseillés : instruments financiers ; séminaire d’économie appliquée

Masters in Economics et master sociologie quantitative

  • Cours conseillé : Groupe de lecture en économie ou sociologie